Troyes et l'Aube précurseurs



Haute technologie made in Aube



12 novembre 2014 : le monde entier vient de découvrir avec beaucoup d’émotion et immensément de joie les premières images de la comète Tchouri, prises par le module Philae : du jamais vu dans l’histoire de la conquête spatiale.

Et il ne faut pas oublier que tout cela se passe à plus de 511 millions de kilomètres de la Terre, et que la sonde a parcouru 6,5 milliards de kilomètres avant d’atteindre la comète !

L’objectif de cette mission spatiale est de recueillir des données sur la composition du noyau de la comète et sur son comportement à l’approche du soleil.

L’Agence Spatiale Européenne et le CNES ont participé pendant plus de 10 ans à cette aventure qui vient de connaître un formidable accomplissement, avec un investissement de plus d’un milliard d’Euros.

Le Centre européen d’opérations spatiales (Esoc) est à Darmstadt, ville jumelée avec Troyes.  

Une fois de plus, les Aubois peuvent être fiers : 2 oscillateurs permettant de coordonner entre eux les instruments de la sonde Rosetta qui a largué le robot sur la comète Tchouri ont été créés et réaliséspar la compagnie RAKON FRANCE, implantée au 2, Rue Robert Keller à Pont-Sainte-Marie. Elle emploie 60 salariés, est spécialisée dans la haute performance et la haute fiabilité, et est leader sur plusieurs marchés liés à la Défense et à l’industrie spatiale

Cette société fabrique des composants électroniques

Ses principales activités sont : les Connecteurs pour l'électronique, les Circuits et microcircuits électroniques, les Bobines d'arrêt et inducteurs.

         Les 2 oscillateurs créés pour Rosetta ne sont pas plus grands que 2 petits sucres, mais ils constituent pourtant l’élément essentiel de la sonde. Tous les composants électroniques ne mesurent que 2 cm de long sur 2 cm de large et 1,2 cm de haut. Un véritable concentré de haute technologie conçu dans le plus grand secret et en toute discrétion dans les locaux de la société Rakon de Pont-Sainte-Marie. Monsieur Alain Rougier, directeur général de Rakon explique que ces oscillateurs à quartz compensé « sont des modules qui donnent la cadence pour piloter les instruments, comme une montre. Ils donnent une horloge de référence aux instruments pour coordonner le système ». Le directeur général explique que sa société était la seule à répondre au cahier des charges demandé par le consortium européen Space (Thales) qui lançait la mission appelée Rosetta.

         Alain Rougier confirme : « On a conçu des centaines de produits qui se trouvent aujourd’hui dans les satellites ».

         Un projet scientifique est développé en moyenne chaque année dans l’Aube.    

 

 

Télécharger
sonde robot et comète.pps
Présentation Microsoft Power Point 15.0 MB
Rechercher sur le site :

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.