Jumelages



Darmstadt (Allemagne)


Ce jumelage a lieu le 28 juin 1958.

Dès la fin des années 50, il y a une conviction profonde de coexistence amicale indispensable entre nos 2 peuples.

A la fin de la deuxième Guerre Mondiale, en 1944, la vieille ville de Darmstadt a été complètement détruite. Plus de 11.000 personnes sont mortes en une nuit !

Là encore, les clubs Rotary des 2 villes se sont jumelés et retrouvés chaque année, avec pour les Troyens de très instructives visites.

C’est avec Darmstadt que le jumelage a été le plus intense : rencontres entre toutes les associations, toutes les professions, les familles, les individus, tous ont participé à cette œuvre : sports (tournois de foot-ball), divertissements, musique, littérature, cuisine… Les choristes de « Kinder-chor » sont venus chanter au théâtre de Troyes, avec « les Petits Chanteurs de Champagne ». Il y a eu aussi la rencontre de jeunes sportifs Troyens aux Jeux internationaux pour jeunes écoliers : « International Schüles-spiele ».

Darmstadt, 150.000 habitants, est la capitale de la Hesse-Rhénane, proche de Francfort, Heidelberg et Mayence, de la grande région forestière « Odenwald » et de la région de la « Bergstrasse », connue pour ses vignobles.

La région a été soumise à l’influence et à la civilisation romaine. En 1013, l’Empereur Henri II fait don de la région à l’Evêché de Würtzburg. En 1479, c’est le rattachement à Darmstadt de la région située entre le Rhin et le Main. La Tour Hinkel et les vestiges des vieux remparts sont des témoins de cette époque. En 1521, le Comté devient luthérien alors que les régions du Rhin moyen restent fidèles à l’Eglise romaine. Le 15 juillet 1567 est une date historique : Georges 1er fait son entrée dans la ville en qualité de premier Landgrave de Hesse, et peu à peu, au cours des siècles, les souverains qui s’y succédèrent et y résidèrent jusqu’en 1918, ont donné à la ville l’aspect qu’elle a encore avant sa destruction de 1944. Georges II (1626-1661), surnommé l’Erudit, fonde en 1629, le premier établissement d’enseignement de la ville : le « Padagogium ». C’est Louis VI qui fait construire la tour et le carillon du château, fonde une bibliothèque et transforme l’ancien manège en théâtre. En 1715, un incendie détruit le château et le Comte Ernest-Louis entreprend de le reconstruire en 1716. Il en confie la réalisation à un architecte français car, comme tous les autres princes allemands de cette époque, le Landgrave de Hesse a les yeux tournés vers Versailles. De cette époque datent tous les édifices de style baroque de la ville et l’Orangerie de Bessungen, réalisée en 1719. Au cours du siècle de Louis 1er, la ville connait un essor économique, culturel et artistique tel, que la population s’accroit : construction de nouvelles demeures, places, jardins, nouveaux monuments : l’Ancien Mausolée, le Grand Théâtre, l’église Saint-Louis.

Louis 1er a tant fait pour Darmstadt et le pays de Hesse, qu’en 1844, le peuple reconnaissant fit ériger au cœur de la ville, sur la place Louise, une colonne cannelée en grès rouge du pays, surmontée de la statue du Grand Duc. Le dernier Grand Duc de Hesse  fit de Darmstadt un centre culturel et artistique de renommée mondiale.

Parmi les édifices emblématiques : la « Tour du mariage » de 48 mètres, la Chapelle russe, de style Art nouveau, la célèbre « forêt en spirale », construction multicolore en colimaçon, agrémentée d’un toit végétal…

Darmstadt occupe une place de tout premier plan dans la formation des ingénieurs d’Allemagne et de l’étranger, elle dispose de quatre universités pour 40.000 étudiants et plusieurs grands centres de recherche : son nom officiel est « Wissenschaftsstadt » (Ville des Sciences). La ville est dotée d’un centre des congrès et de la science (Darmstadtium) de 18.000 m². La vie artistique et culturelle de Darmstadt est aussi très riche : grand Théâtre National, Institut national de Jazz, nombreux musées...

Plusieurs grands festivals ont lieu à Darmstadt, dont la « Heinerfest », une des plus grandes fêtes populaires d’Allemagne, accueillant plusieurs centaines de milliers de visiteurs chaque année.

 Le Conseil Municipal du 8 juillet 1966 attribue le nom de Rue de Darmstadt à une rue incorporée dans le domaine communal le 16 avril 1984.


Rechercher sur le site :

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Tour du mariage
Tour du mariage