C'est notre histoire



Mariage du Dauphin

Le dauphin
Le dauphin


Marie Josèphe de Saxe
Marie Josèphe de Saxe

Lorsque le mariage du dauphin, fils de Louis XV, et père de Louis XVI est annoncé avec Mademoiselle Marie Josèphe de Saxe (née le 4 novembre 1731), fille de Frédéric-Auguste III, roi de Pologne (1733-1763), électeur de Saxe, on fait connaître au Conseil de Ville de Troyes que cette princesse passera à Troyes, en se rendant à Versailles, le 14 janvier 1747.


Dès le début du mois de janvier, il passe un grand nombre d’équipages du roi qui vont au-devant de cette princesse jusqu’à Strasbourg.

 

Un fourrier de Sa Majesté vient à Troyes faire la visite des maisons " soit séculières, soit ecclésiastiques ", pour le logement des personnes de la suite de Mademoiselle la Dauphine.

 

Le 16, Mademoiselle la duchesse de Brancas arrive avec un cortège nombreux pour aller au-devant de la princesse.

 

Les officiers municipaux font les préparatifs de la réception, en disposant divers arcs de triomphe avec des inscriptions relatives à la cérémonie.

 

La dauphine arrive le 4 février et descend à l’évêché, où elle loge.

Deux heures après, elle donne audience à ces Messieurs du corps de ville qui lui font les présents, comme en pareille circonstance.

Monseigneur Matthias Poncet de la Rivière la complimente et lui présente le clergé de la cathédrale qui lui offre le vin du chapitre.

 

Il y a de grandes illuminations, place Saint-Pierre, sur la façade de l’église, dans les rues et à l’évêché, où il y a un feu d’artifice, mais " sans feu de joie, de crainte d’incendie dans le quartier ".

 

Toutes les rues par où la princesse doit passer sont tendues de tapisseries, " la bourgeoisie était en haie sous les armes, il y eut plusieurs décharges d’artillerie, et un concours inexprimable de peuple s’empressait de jouir de la présence de cette auguste princesse.. ".

 

Tandis que le peuple en foule s’empressait de voir Mademoiselle la dauphine, un enfant y fut blessé par le carrosse dans la grande rue proche de l’Hôtel-Dieu (rue de la Cité) .

La princesse touchée de compassion en apprenant ce malheur, fit donner par un officier deux louis d’or pour être employés au soulagement du blessé et fit promettre que si cette somme ne suffisait pas, l’intendant " aurait soin de fournir au reste de la dépense ".

 

Marie-Josèphe de Saxe épouse en 1747 Louis, dauphin de France, fils aîné de Louis XV, roi de France et de Navarre, et de Marie Lesczynska.

Mariée à 16 ans, Marie-Josèphe est d'abord critiquée pour ne pas donner d'enfants à la couronne. Elle accouche pour la première fois après 3 ans de mariage, à 19 ans. La jeune dauphine met au monde huit enfants entre 1750 et 1764 (et fait plusieurs fausses-couches)

Elle est la mère des trois derniers rois de France de la Maison de Bourbon ayant effectivement régné : Louis XIV, Louis XVIII et Charles X.  

Réputée pour son intelligence, sa douceur et sa droiture, elle forma avec son mari, jeune et inconsolable veuf de l’infante d’Espagne Marie-Thérèse de Bourbon, dont il avait eu une fille, Marie-Thérèse en 1746, un couple harmonieux. Le dauphin étant mort prématurément, Marie-Josèphe de Saxe ne devint pas reine de France. Au contraire, la " triste Pepa ", comme la surnommait son beau-père, suivit de peu son mari dans la tombe (mars 1767).

Elle était devenue dauphine grâce à l'entregent de son oncle, le maréchal de Saxe, le vainqueur de Fontenoy qui avait circonvenu la marquise de Pompadour, favorite royale, la dauphine était très attachée à ses parents et à sa très nombreuse fratrie.

 

 

 

 

Rechercher sur le site :

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.