Religion


Les Aubois et les Croisades


 

Lorsque l'on me demande de parler sur les croisades, je pose toujours la même question :" Combien y a-t-il eu de croisades ? " Je ne pense pas avoir une seule fois entendu la bonne réponse !

 

Sans les Champenois, et principalement les Aubois, y aurait-il eu des croisades ? 

Ce sont les Champenois, c'est l'Aube, qui donnent le signal des croisades, et entraînent le reste de l'Europe.

Ce sont nos Papes, évêques, abbés champenois, qui les prêchent. 

 C’est le troyen Jacques Pantaléon devenu le pape Urbain IV, qui compose une description de la Terre Sainte.

Ce sont les comtes de Champagne qui les financent, en sont commandants en chef, sont couronnés rois de Jérusalem ou de Constantinople.  Jean de Brienne devient roi de Jérusalem, et Alix, fille du comte Henri II et femme de Hugues 1er de Lusignan, devient reine de Chypre. 

Ce sont nos seigneurs, écuyers, l'élite de la noblesse de Champagne, qui y participent, y meurent en héros ! 

C’est le chroniqueur aubois Geoffroy de Villehardouin qui raconte, dans l’un des plus beaux monuments de la littéraire du XIII° siècle, l’ " Histoire de la conquête de Constantinople ". Né au château de Villehardouin, entre Arcis-sur-Aube et Bar-sur-Aube, en 1150, Sénéchal de Champagne en 1191, il est nommé en 1198 par Thibaut III de Champagne, commissaire chargé de préparer et négocier le transport des Croisés vers la Palestine auprès de la République de Venise. Il participe en 1204 à la prise de la ville et reçoit du nouvel empereur Baudoin 1er de Flandre le titre de maréchal de Romanie (c'est-à-dire de Grèce), et conseiller de Boniface de Montferrat, roi de Thessalonique. Après la défaite de la bataille d’Andrinople en 1205 il montre ses talents de stratège en sauvant l'armée croisée. En 1207, Boniface lui donne le fief de Messinople, en Thrace, où il meurt en 1213.

C’est un autre Champenois, Jean sire de Joinville, qui peint aussi bien les terribles scènes d’une croisade, que la piété de saint Louis.

 

Aujourd’hui, Israéliens et Palestiniens s’entretuent. Mais, il y a près de 900 ans, que se passe-t-il ?

A la suite de l’établissement au XI° siècle des Turcs, en Palestine et en Syrie, l’intolérance musulmane se croit tout permis. Un fanatisme inexorable n’épargne aux chrétiens aucune avanie, aucune vexation, aucune torture. D’autre part, les Pèlerins affluent toujours aux Lieux Saints : 3.000 d’Amiens en 1054, 7.000 des bords du Rhin, en 1064. A leur retour, ils racontent ce qu’ils ont vu et souffert, disposant ainsi les esprits, sans le savoir, à la guerre sainte.

 

Voici un résumé des expéditions de nos ancêtres pour libérer la Terre Sainte du joug des musulmans.

Le pape champenois Urbain II provoque la   1ème croisade. 

Le comte de Champagne Thibaud II, et de nombreux chevaliers et  seigneurs, en 1096, contribuent à la prise d’Antioche. Hugues, comte de Troyes , prend aussi la route de la Terre Sainte, en 1104 et en 1113, avec Hugues de Payns.  Ceux qui ne peuvent partir, attirent sur les combattants la protection de la sainte Vierge par l’office et la récitation de l’Angélus établie à cette occasion. Une 2ème croisade.  est décidée pour reprendre Jérusalem.

 Saint Bernard la prêche en 1145. Louis VII, son frère, deux évêques, Henri le Libéral chef de l’expédition, les seigneurs de Chacenay, Bar-sur-Seine, Dampierre, Amance, Brienne, Vendeuvre, Traînel… et une foule d’autres chevaliers aubois prennent la croix.

Henri le Libéral est prisonnier des Turcs avec une partie de ses compagnons. Presque tous les autres sont tués, et les bagages pillés. L’empereur grec obtient sa liberté, il revient mourir à Troyes en 1181.

Une  3ème croisade.  est organisée en 1188.

Le roi d’Angleterre, le roi de France, l’archevêque de Reims se croisent ainsi que le comte de Champagne Henri II, son frère Thibaud V, et les seigneurs aubois d’Arcis, Brienne, Bar-sur-Seine, Chappes, Dampierre, Ramerupt… Il reprennent Acre en perdant 70 chevaliers. Mais la famine et les maladies enlèvent 200 chrétiens par jour. Ils remportent sur Saladin les victoires de Jaffa, Ascalon, Césarée.

Notre comte Thibaud III, et les seigneurs aubois de Brienne, Chappes, Dampierre, Geoffroi de Villehardouin… s’enrôlent pour une 4ème croisade. en 1202.

Ils embarquent avec 4.500 chevaliers, autant de chevaux, 9.000 écuyers et 20.000 sergents.

Garnier de Traisnel, évêque de Troyes est choisi pour aumônier. Ils font le siège de Constantinople. 2.000 chrétiens prisonniers sont délivrés.

Notre évêque ramène les reliques que vous pouvez admirer au Trésor de la cathédrale de Troyes..

En 1210, le pape Innocent III fait prêcher une 5ème croisade. 

Y figurent les seigneurs aubois de Chacenay, Brienne, Beurey, Arcis, et 500 gentilshommes du comté de Bar-sur-Seine.

En 1234, le pape Grégoire IX organise une 6ème croisade.  

Le comte de Champagne Thibaud IV, généralissime se croise en 1239. Il a 1.200 hommes tués.  .

En 1254, Thibaud IV, 9 chevaliers, 700 hommes d’armes, l’élite de la noblesse de Champagne et le sire de Joinville embarquent pour une 7ème croisade. 

Ils rejoignent à Chypre, saint Louis. Joinville est fait prisonnier avec le roi et revient avec lui en France en 1254. Une Pyramides de têtes de morts est élevée à Bagdad par les Mogols. Les mameluks tuent 17.000 guerriers et 100.000 chrétiens prisonniers sont vendus.

Le pape troyen Urbain IV adresse à saint Louis une lettre qui a un grand retentissement en Europe.

Louis IX part à la 8ème croisade. avec Thibaud en 1267, mais il décède à Tunis. Une trêve de 10 ans est conclue. Thibaud succombe lui aussi à la maladie. Son corps, embaumé est transporté à Provins. Les Croisades sont une période glorieuse de l’histoire de France.

Les croisades ont brisé la dangereuse puissance d’expansion des Musulmans en Occident, et affaibli la féodalité belliqueuse.

Que de villages durent à leurs seigneurs l’indépendance totale ou partielle !

Que de serfs recouvrèrent la liberté seulement en prenant la croix !

Que de seigneurs occupés à combattre les Turcs furent, par là-même, détournés de guerroyer les uns contre les autres ! 

Que serait devenu notre pays, si les Turcs et les hordes sémitiques avaient réalisé leurs projets de domination universelle ?

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :