C'est notre histoire



Comment il faut monter dans un train


Depuis 1891, il y a de plus en plus de voyageurs dans les chemins de fer.

Aussi, vous allez être étonnés de lire quelques extraits de l’article paru dans Le Petit Troyen du 10 décembre 1901, qui est obligé d’expliquer à ses lecteurs, comment monter dans un train !

« La majorité des Troyens, il faut bien l’avouer, ne sait pas voyager. Nous allons essayer d’indiquer à nos lecteurs les précautions à prendre pour augmenter la facilité et la sécurité de leurs voyages… Avant de monter, quelle que soit la classe que vous preniez, choisissez une voiture placée vers le centre du train, ainsi que le compartiment du milieu, vous serez moins secoués, vous aurez moins de bruit…La meilleure place est, si votre estomac le permet, un des coins, le dos tourné à la machine. Dans cette position vous braverez la poussière et les courants d’air… Recherchez à vous rapprocher le plus possible de la sonnette d’alarme de manière à pouvoir vous en servir rapidement en cas de besoin…

Pour monter dans un train arrêté, il faut mettre le pied droit sur le premier marchepied, de manière à arriver avec le même pied sur le plancher du wagon. Si vous faites l’inverse, , et surtout si vous avez des bagages à la main, vous vous exposez à perdre l’équilibre et à faire rire vos co-voyageurs. Cette recommandation s’applique également aux dames qui souvent s’embarrassent dans leurs jupons en montant, parce qu’au lieu de les replier sur les jambes en les soulevant légèrement, elles les relèvent complètement devant elles…

Pour descendre d’un compartiment, la sagesse même et les règlements recommandent de ne le faire que lorsque le train est complètement arrêté. Pour ceux qui, à leurs risques et périls, voudraient aller plus vite, nous leur conseillons de descendre non pas à reculons, comme le font trop de personnes, mais en avant, en regardant la tête du train et de poser le pied, non pas à plat, mais légèrement sur la pointe, afin de ne pas glisser et en renversant un peu le corps en arrière, sans se retenir à la main courante de la voiture…

Lorsque vous arrivez à destination, étant donné l’arrêt un peu brusque que donne le serrage du frein, si vous vous levez avant l’arrêt du train, tenez-vous de manière à réagir contre le mouvement d’accordéon qui se produit sur toutes les voitures au moment de l’arrêt ; sans cette précaution, vous courez le risque de vous asseoir maladroitement sur votre voisin ou sur votre voisine et de leur faire mal…

Ne voyagez jamais dans un train avec une canne, ou une ombrelle, ou un parapluie, gardé entre les jambes. Mettez-le soit à droite ou à gauche de la place que vous occupez soit dans le filet : en cas de tamponnement vous vous exposez à être blessé aux mains ou au visage…

Si vous avez tout à coup le pressentiment ou la crainte d’un tamponnement, n’hésitez pas à lever les jambes au-dessus du niveau des sièges : vous éviterez ainsi qu’elles ne soient serrées entre les 2 banquettes s’il y a télescopage, et surtout ne mettez pas la tête à la portière, vous courez le risque de vous heurter fortement la tête contre le cadre de la portière. En cas de tamponnement ou de déraillement, ne bougez pas de votre voiture, attendez un avis des employés qui accompagnent le train. Nous avons été témoin d’une simple rupture d’attelage, qui a séparé en 2 quelques instants, un train de voyageurs. Un affolement inexplicable s’est produit : les portières se sont brusquement ouvertes, hommes, femmes et enfants se sont précipités hors des voitures, tombant dans le talus, se prenant les pieds et les mains dans les fils de transmission de signaux, dans les taillis et occasionnant bon nombre de blessures plus ou moins graves. Il suffirait très souvent d’un peu de sang-froid pour sortir indemne des situations les plus périlleuses.

Il y a également une manière de ranger les colis, valises… dans le filet. Si vous les posez mal, vous courez la chance de les recevoir sur la tête ou d’assommer votre voisin s’il y a un arrêt brusque du train ou un ébranlement de la voiture à son passage dans une courbe ou sur un appareil de voie. La précaution à prendre est de mettre les colis bien au fond des filets…

Un dernier conseil : répandez le plus que vous pourrez les renseignements ci-dessus. Invitez donc vos amis à lire et à retenir les indications que je viens de vous donner, ils éviteront ainsi les incidents de voyage qui n’ont d’autre cause que l’inexpérience des voyageurs ».

 

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :