Les Comtes de Champagne


Herbert II de Vermandois (900-943)


Le carolingien Herbert II de Vermandois (900-943), a pour aïeul Charlemagne, dont le père Herbert I a été assassiné en 900.

Il fait un beau mariage avec la fille d’un premier lit du roi Robert, Adèle qui lui apporte le comté de Meaux.

Après la destitution du roi carolingien, l’Est et l’espace champenois s’ouvrent devant lui.

Il sert loyalement le roi Raoul, et lui sauve même la vie dans un combat contre les Normands. Le roi attribue la succession de l’archevêque de Reims à Hugues, le second fils d’Herbert, qui n’a alors que 5 ans. En attendant qu’il soit en âge d’exercer le ministère, son père prend en charge le temporel, laissant le spirituel à l’évêque de Soissons, qui lui est tout acquis. Hugues ayant atteint sa vingtième année, obtient la prêtrise et peut être alors consacré archevêque.

Herbert de Vermandois est le premier de la lignée. Il disparaît en 943, la mort le surprenant au milieu d’une harangue, devant ses hommes.

Ses terres sont dispersées en 946, entre ses enfants, tous ses fils ayant atteint leur majorité, fixée à 12 ans chez les Carolingiens.

 

Herbert III, dit le Vieux (943-980)

Herbert II décédé, lui succède son fils aîné Herbert III, dit le Vieux (943-980), qui épouse en 951 la vieille reine Ogive, la mère de Louis IV. Il entre si bien dans la faveur du roi Lothaire, qu’il peut se targuer du titre de comte des Francs, puis de la charge de comte du palais, origine du titre de comte palatin, que porteront plus tard des comtes de Champagne. Son nom figure même au revers d’un denier royal.

 

Tandis que son aîné s’emploie à faire fructifier sa part de l’héritage paternel, son frère Robert, reçoit en dot, lors de son mariage avec la fille de Gilbert comte d’Autun et de Châlons, le comté de Troyes, et devient ainsi comte de Meaux et de Troyes. Il expulse, en 959, notre évêque Anségise (ancien chancelier du roi Raoul), s’intitulant « le très glorieux comte de la ville de Troyes ».

 

Troyes est alors la seule cité épiscopale de Champagne dans laquelle le comte règne sans partage.

Jusqu’au début du XIII° siècle, où le pape Innocent III désigne l’archidiacre Hervée, c’est lui qui propose les évêques, dispose de la régale (droit de percevoir les revenus de l’évêché pendant sa vacance), est le seul maître de la monnaie…

Toutes ces prérogatives expliquent le rôle capital que la ville de Troyes jouera dans la constitution du futur comté de Champagne.

 

Herbert IV le Jeune (980-995)

Herbert le Vieux ne laisse aucun héritier direct, mais deux neveux, l’un  Herbert IV dit le Jeune, fils de son frère Robert de Meaux et de Troyes, l’autre Eude I de Blois.

Eudes I de Blois (980-996)

Eudes I de Blois fils de son beau-frère Thibaud de Blois, désignés à cette époque, comme « des hommes illustres et d’une puissance reconnue », auxquels le roi Lothaire partage l’héritage d’Herbert le Vieux.

Le fils d’Herbert le Jeune décède en 1020, ainsi s’éteint la lignée herbertienne à Troyes.

Eudes II le Champenois (1004-1037)

Le roi Robert le Pieux, auquel revient le choix du successeur, donne la préférence à Eudes de Blois, dit Eudes II le Champenois, et lui donne le titre de comte palatin.

Eudes se trouve dans une situation difficile, entre Henri I qui le déloge de Sens et Conrad II.

Notre comte remporte un premier succès en s’emparant de Bar-le-Duc. Il livre sa dernière bataille sur les rives de l’Ornain, au nord de Bar le 15 novembre 1037, et tombe dans la mêlée. C’est seulement le lendemain qu’au milieu de tous les cadavres laissés sur le champ de bataille, son corps nu et mutilé est relevé par Richard, le saint abbé de Saint-Vanne de Verdun et rendu à la comtesse Ermengarde, qui le fait ensevelir, à côté de ses aïeux, dans l’abbaye de Marmoutier.

 

Etienne II lui succède, subit une sévère défaite, et de mauvaise santé meurt en 1048, laissant un fils, Eudes, troisième du nom, qui n’est pas en âge de régner.

 

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.