Remerciements


J’ai une grande reconnaissance pour les Maires Henri Terré et Robert Galley, que j’ai servis avec loyauté pendant mes 35 années de mandat, et auprès desquels j’ai tant appris, et ai vécu des événements exceptionnels.

 

Je les remercie pour la confiance et l’amitié qu’ils m’ont toujours accordées, en me conférant de nombreuses et variées délégations.

 

J’ai fait honnêtement et consciencieusement ce « métier ».

 

J’ai eu un contact quotidien avec la misère, la violence, la haine, mais j’ai connu aussi les satisfactions les plus profondes, comme la confiance de jeunes « paumés », la réussite de mes « Expo jeunesse », ou encore à l’annonce du challenge décerné à notre ville : « Troyes la ville la plus sportive de France » ...

 

Quels qu’en soient les risques, j’ai toujours assumé pleinement mes responsabilités, j’ai toujours été jusqu’au bout de mes convictions, je me suis battu pour les causes que j’estimais justes, m’efforçant de mettre un peu plus de solidarité et d’harmonie entre les hommes.

 

J’ai pu mesurer la distance qui existe  entre le rêve (de ceux qui ont pour une part en charge le destin de leurs semblables) et la réalité (la difficulté que l’on éprouve à faire bouger les choses, l’impuissance parfois devant certaines situations, devant certaines détresses) .

 

Cependant, malgré déceptions et échecs, je suis resté toujours aussi enthousiaste qu’au premier jour.

Je pense avoir répondu à l’attente de beaucoup, donné un peu d’espoir à d’autres...

 

Je dois dire un grand merci à tous les directeurs et fonctionnaires municipaux qui m’ont secondé dans les différentes commissions que j’ai présidées pendant mes 35 années de mandat électif, et m’ont conservé une merveilleuse amitié, de même qu’à tous ceux qui m’ont si bien assisté pendant mes présidences de plusieurs mouvements associatifs.

 

Comme mon ami Bernard Stasi (récemment décédé), ancien ministre, député de la Marne, maire d’Epernay, Médiateur de la République, « j’ai la conviction profonde qu’aujourd’hui plus que jamais, l’administration municipale est une des aventures les plus passionnantes parmi toutes celles qu’un homme a la possibilité de vivre ».

 

 

                             Jacques Schweitzer