Ne les oublions pas !


Charles FAVET


 Quelle relation y a-t-il entre Troyes et la Reine d’Angleterre, Edouard Herriot, Rainier de Monaco, John Kennedy ou moi-même ?

Leurs Ex-Libris ont été gravés par le même spécialiste, maître incontesté : Charles Favet, qui est un troyen ! 

 

 

   Ex-libris, du latin : faisant partie des livres de, désigne en bibliophilie, une gravure personnalisée qu’une personne colle sur l’intérieur de la couverture de ses livres (ou sur leur page de garde), pour désigner qu’ils lui appartiennent. 

 

 Le marquage de la propriété du livre est déjà attesté au XIII° siècle, mais les ex-libris n’ont été utilisés que depuis le XV° siècle, le plus ancien retrouvé, datant de 1450, réalisé pour Hans Knabensperg.

A cette époque, seuls la noblesse et les ecclésiastiques peuvent se procurer des livres, les ex-libris sont donc au départ héraldiques, représentant des armes familiales, avec ou sans nom.

Plus tard, grâce à la plus grande diffusion du livre, la bourgeoisie, la classe moyenne, utilisent l’ex-libris qui a un grand éventail de motifs, faisant allusion au nom du propriétaire, à son métier, à ses origines, ses passions, son signe astral, son portrait, sa devise…

Ainsi, les motifs, les symboles, les textes reflètent l’identité de son propriétaire sans même devoir mentionner son nom (par exemple, l’ex-libris de Charlie Chaplin est représenté par son chapeau melon, une petite moustache noire, une canne, une paire de grandes chaussures et le texte " my book ").

L’ex-libris connaît un grand développement au XIX° siècle, où la diffusion du livre s’est fortement amplifiée.

Il faut savoir que le Troyen Charles Favet, fut au 1er rang des créateurs d’ex-libris, non seulement reconnu comme tel en France, mais aussi en Europe ou aux Etats-Unis, de 1933 à 1982, et ses bois gravés sont recherchés par les bibliophiles du monde entier.

Parmi ses illustres clients d’ex-libris, je peux citer la reine Elisabeth d’Angleterre, John Kennedy président des Etats-Unis, le Cardinal Feltin, Edouard Herriot, Monseigneur Roserot de Melin, Collart, Dewez de Belgique, Rainier de Monaco, Chassé du Canada, Catasus, Skulerud de Norvège, Salvatierra, Vila d’Espagne, Daution de New-York, Eigner d’Autriche, Leiria Dias d’Angola, Mangenot de Côte d’Ivoire, Mouledous de Nouvelle Calédonie, Otamendi d’Argentine, Pace de Los Angeles, Sabattini, Femini d’Italie,..

Les ex-libris font l’objet de collections.

Charles Favet a aussi illustré de magnifiques livres de luxe, et ses très belles gravures hors textes du vieux Troyes sont toujours très recherchées.

L’évocateur passionné du Pont Charlemagne, de la Ruelle des Chats, de Sainte-Madeleine, de la Tourelle de l’Orfèvre, de la Cathédrale vue des Charmilles… s’entend à merveille à faire vivre sous son burin la physionomie à toute heure du jour et de la nuit de nos vieilles maisons et de nos vieilles rues.

Tant et si bien qu’on peut proclamer, après tant de dessins accumulés : " le Vieux Troyes ? Voyez Favet !… "

De 1925 à 1978, il expose à tous les Salons de la Société artistique de l’Aube.

Il publie 4 ouvrages de luxe : " Pèlerinage à travers le vieux Troyes ", " De l’Enfer au Paradis ", " Vieux bois, vieilles pierres " et " Flâneries dans Bar-sur-Aube " (posthume).

Né en 1899, il décède en 1982.

Quelques années après la mort  de mon ami Charles Favet, est publié par Jean Darbot et Pierre Amet un livre d’art, reprenant ses plus belles gravures et des eaux-fortes de son ami américain : " Ombres et Lumière de Troyes dans l’œuvre gravée de Charles Favet et de Harold Carl Geyer "  , acheté en quantité par la Ville de Troyes, pour offrir.

  

 

 

 

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.