Ne les oublions pas !



Yves HONNET


Yves Honnet
Yves Honnet

Né à Troyes, le 20 septembre 1921, décédé en Bretagne, le 13 novembre 1995, ayant donné son corps à la science et à la recherche, " pour prolonger sa présence au milieu des jeunes Carabins ".

Ce prêtre-éducateur et moi nous nous connaissions bien, pour avoir fait du scoutisme. Nous avons beaucoup travaillé ensemble, pendant mes mandats de maire-adjoint. C’est pourquoi je peux témoigner du prodigieux charisme de ce prêtre et de l’empreinte qu’il a laissée, non seulement dans notre ville, mais aussi dans le monde entier. Yves avait une très forte personnalité, à la hauteur de sa force physique, un tempérament extrêmement actif, plein d’énergie, d’enthousiasme, d’optimisme, concepteur d’idées nouvelles, un homme de communication, doublé d’un don de persuasion peu commun, allant quelquefois un peu trop vite, et sans se préoccuper du coût (j'ai souvent eu beaucoup de mal à le défendre lors de Conseils municipaux), mais il croyait tant à la Providence ! Proche des pauvres, des jeunes travailleurs, il souffrait avec eux de leur exclusion. Sa vie durant, il a mis toutes ses forces au service des jeunes. A l’occasion de sa promesse scoute en 1933, il ressent le premier appel au sacerdoce. En 1939, il entre au séminaire, il est ordonné prêtre en 1947, et part 2 ans à Rome. En 1944, il obtient son diplôme de directeur de Colonies de Vacances, puis il enchaîne: licence et doctorat en droit, certificats d’Économie politique, de Sociologie du travail, de Dynamique de groupe, de Relations du travail, d’Histoire du travail, de Droit social international, maîtrise en sciences sociales du travail, D.E.A. et doctorat de Sociologie, maîtrise de Théologie en Oecuménisme, doctorat Sciences de la Communication...

Sa vie au service des jeunes? En 1943, séminariste, il crée sur les paroisses Saint-Remi et Saint-Urbain, à Troyes, le Patronage Don Bosco. De 1945 à 1947, il organise les Colonies de Vacances Notre-Dame de la Bonneterie pour 500 enfants, qu’il emmène en train spécial, en Belgique, puis en Hollande. Dès 1947, il assure l’aumônerie de la 1ère Croisière de Noël, et reste toute sa vie Aumônier de Croisière. De 1946 à 1958, il organise des Raids parrainés par de grandes marques automobiles, comme Cap-Nord Tamanrasset. Le ministère de la Coopération lui confie des mission officielles en Afrique. A la demande du Gouvernement du Congo, un ordre de mission l’envoie faire un tour de tous les pays francophones africains, pour amorcer l’envoi des premiers stagiaires privés africains à Copainville. Yves est nommé aumônier du Lycée en 1950, et lance la Cité des Jeunes, ouverte à 750 lycéens. Suite à une enquête réalisée par les jeunes, et après en avoir trouvé deux dormant dans l‘embrasure d‘une porte, il crée le Cité-club des Jeunes, avec 450 repas journaliers, et 125 jeunes qui y dorment quotidiennement. Un industriel lui offre la jouissance d’une usine désaffectée sur un vaste terrain. Yves Honnet, fait appel à Pierre Bellemare et à son émission sur Europe n°1, Vous êtes formidables. Copainville naît. Les dons et les aides affluent, chacun est fier d’apporter sa contribution à ce premier Foyer de Jeunes Travailleurs de France, en système pavillonnaire, inauguré le 1er mai 1958, par Maurice Herzog, Haut Commissaire à la Jeunesse et aux Sports. Dans un cadre unique, 15 pavillons représentant chacun une Nation, peuvent accueillir 240 jeunes travailleurs isolés, de 14 à 22 ans, de toutes origines, opinions ou croyances. Les jeunes élisent leur conseil de village, et chaque année, les chefs de pavillon élisent celui jugé le plus capable, à la charge de maire. En mai 1968, c'est l'abandon des principes de fonctionnement instaurés en 1959. La désaffection des jeunes travailleurs, libérant de nombreuses chambres, permet de démarrer l'accueil des jeunes dans le cadre du tourisme social. Puis Copainville devient le carrefour des Fraternités de Jeunes Travailleurs en Service, les J.T.S.. Yves Honnet forme des jeunes à Copainville, qui s’engagent à donner deux ans de leur vie « pauvres au service des plus pauvres », et partent en mission en Afrique (plus de 100 outre-mer, 260 en bidonvilles et migrants). Il ajoute deux Clubs de Prévention, sur quatre quartiers autour de Copainville, puis fait de ce lieu un Parc de Loisirs jeunes, ouvert à tous, implantant des équipements de loisirs (jeux pour enfants et adolescents). Avec le chômage, la gestion de Copainville devient difficile. Yves travaille aussi aux Galeries Lafayette à Paris, comme vendeur, pour connaître également ce milieu ouvrier. Je l'y ai rencontré plusieurs fois. Yves  cède l’ensemble à la ville de Troyes suite à la proposition du conseil d'administration du 8 décembre 1978. En 1982, rue de la monnaie, il crée La Boussole, premier espace électronique, où chacun peut trouver conseils, aide, service. Après un incendie, en 1984, l’abbé Honnet en 1993, crée l’espace Pause café dans les halles de Troyes, véritable lieu d’échange et d’information, pour aider les jeunes de 15 à 25 ans, afin d’éviter le danger des sectes et de l’intégrisme religieux, ainsi que la montée du fascisme et de l’antisémitisme. D’autres expériences ont été créées en France et dans le monde, sur les idées d’Yves Honnet.

" A 70 ans... j’ai encore plus d’enthousiasme qu’à 20 ! Je ferai tout pour le garder. J’ai trop côtoyé de misères autour du monde, pour désespérer !... Je quitte cette vie émerveillé, j’ai tellement vécu jour et nuit, au milieu de ces jeunes dont personne n’attendait plus rien et qui, pourtant ont fait... et font... des merveilles." (Extraits du testament spirituel d’Yves Honnet).

 

P.S. Je faisais partie du Conseil d'administration de Copainville. Voyez la réaction des jeunes lors du spectacle que j'avais organisé avec Jérôme Savary. Cliquez dans le chapitre " Scandales ", sur le sous-chapitre  " Magic Circus "!!!,

Le 28 novembre 2015, FR3 Champagne-Ardenne donne une première projection d'un film intitulé " Copainville, histoire d'une utopie ",  réalisé par 2 journalistes qui ont retrouvé 5 jeunes qui sont passés par Copaivaille, et qui racontent cette magnifique création d'Yves Honnet.

 

 


 

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.