Château d'Esclimont

Visites importantes

 

Les Papes, les Rois, les Monarques, les Prélats... se sont souvent rendus à Troyes, voici une liste non exhaustive, avec la date des visites de ces personnages importants.

Aurelien
Aurelien

Vers 48 av. J.-C., Jules César, qui trouve avantageuse l’assiette de la ville .

L'empereur Auguste (-63 av.J.C. + 14), qui appelle notre ville Augustobona Tricassium, la fait rebâtir et augmenter

      Vers l’an 120, l’empereur Adrien passe à Troyes avec ses troupes, et y séjourne plusieurs jours. Vers 177 , les empereurs  Antonin le Pieux puis Marc Aurèle, qui font travailler aux fortifications de la ville. Claudien, chef des Barbares du nord de l’Europe, vient à Troyes en 247 , " y prit captive sainte Jule, qu’il emmena, avec d’autres, en son pays; étant converti par ses soins, il revint avec elle à Troyes, où ils souffrirent le martyre de sous l’empire d’Aurélien ".

      Aurélien empereur romain vient à Troyes vers 273, avec une nombreuse armée, pour y arrêter les progrès du christianisme, et, c’est à cette époque, qu’il fait périr Claudien, sainte Jule et vingt de leurs compagnons.

      Vers le milieu du IV° siècle, "les Allemands se jettent dans les Gaules". Le César Julien marche vers Troyes, où il n'arrive qu'après une infinité de dangers. Les Troyens reçoivent avec joie ce prince qui venait les délivrer des Barbares. 

     En Février 451, Attila, roi des Huns, se précipite sur la Gaule. Le 21 septembre, " le fléau de Dieu ", est arrêté à Troyes, par saint Loup, " pensant aux intérêts de la religion catholique, mais aussi au salut de la patrie ".  

486   : alors que la famine sévit sur la population de Paris, saint Camélien Évêque de Troyes, reçoit ". Sainte Geneviève venue chercher des secours pour " assister Paris désolé par la famine ". Onze bateaux sont transportés à Paris par l’Aube et la Seine.

Clovis
Clovis

493 : Clovis, roi des Francs, vient à Troyes, pour sa première rencontre avec Clotilde, fille de Chilpéric, roi des Burgondes, pour conclure son mariage. Ce fait décide du sort religieux de la Gaule, car Clotilde était chrétienne.

     Après une lutte fort longue, les trois petits-fils du roi des Francs Clovis se " promirent amitié " à Troyes, sur le tombeau de saint Loup. Les rois Gontran, Chilpéric et Sigebert, prêts à en venir aux mains sous les murs de Troyes, se réunissent dans cet Oratoire et y jurent la paix sur les reliques de saint Loup, en 570.  

       En 628, Clotaire II, roi des Francs convoque à Troyes, les grands de Bourgogne pour procéder à l’élection d’un maire.

      Le roi Dagobert visite Troyes, en 628, et préside la curie de la ville.  

     En 650, Clovis II et la reine, sainte Bathilde, viennent à Troyes et font don à saint Frobert du domaine où il va édifier son abbaye. Ils y reviennent en 657 et lui font à nouveau des dons. 

      En 761 et 766, le roi Pépin-le-Bref vient à Troyes, pour défendre la ville de l’emprise de Gaïfre, duc de Languedoc et d’Aquitaine.

      En 840, notre cité s’enthousiasme pour le roi Charles II le Chauve, qui met en fuite l’armée de Lothaire. Louis de Bavière vient pour conférer avec lui.

       En 841, Charles le Chauve, roi de France et empereur d’Occident, qui a reçu de son père Louis le Pieux, le comté de Troyes, vient avec sa suite dans notre ville.

       En 858, Louis 1er le Germanique (roi de Germanie) vient à Troyes, qui restera fidèle au roi Charles le Chauve. En remerciements, ce dernier vient passer quelque temps à Troyes en 859, et en profite pour faire du bien à plusieurs églises. Il assemble dans notre ville, le 25 octobre 867, un concile national.

       Le 7 septembre 878, le pape Jean VIII, au concile à Troyes, couronne empereur Louis le Bègue, en notre église Saint Jean. 

       1253 : Thibault V, XIII° Comte de Champagne, épouse à Troyes, Isabelle, fille aînée de saint Louis.  

 

 

 

    Le 3 août 1315, le roi de France,Louis X le Hutin, vient à Troyes, pour épouser en deuxièmes noces, Clémence, fille de Charles Martel, roi de Hongrie, et nièce de Robert, roi de Sicile.       

 Philippe V le Long reste en octobre et novembre 1319.

    Mariage du roi Charles IV le Bel, avec Marie de Luxembourg, fille de l’empereur d'Allemagne, en 1324. 

       Henri VII vient en 1322

       Jean II en 1362 et 1363.

       Charles V en 1367.

     Charles VI passe 2 fois à Troyes, en 1389 et 1390. Cette année là, c’était en carême, et pour amener à Troyes les 62 pièces de poissons destinées à la table royale, il fallut un char attelé de 4 chevaux, en raison du mauvais état des routes.  

François 1er
François 1er

 

        En 1486, Charles VIII qui logea dans l'ancien palais des Comtes.

        En 1510, Louis XII, reste 15 jours à Troyes. Il créée une nouvelle foire et donne pour la construction de la tour de la cathédrale.

      François 1er vient au printemps 1521, avec la reine, Madame Claude, sa mère, Louise de Savoie et sa sœur, Marguerite de Savoie, duchesse d’Alençon, et accompagné de 500 seigneurs et dames. Le roi trouve la ville en très bon état... Il y fait tenir les Grands-Jours, et il dit que " la ville de Troyes, capitale du Comté de Champagne, est de grande étendue, close et fermée de fossés, portaux, ponts, boulevards et autres choses requises à forteresses, et que c’est des villes du royaume la plus requise à être tenue en bonne garde, sûreté, fortification et munitions ". Il revient en 1529 et 1533.

       En janvier/février 1534 , Troyes reçoit le roi, la reine, le dauphin et les jeunes ducs d’Orléans (futur roi de France) et d’Angoulême, le cardinal de Lorraine, le chancelier Légat, Eléonore d’Autriche (sœur de Charles Quint et seconde épouse de François 1er), le cardinal-légat et un grand nombre de seigneurs de la cour. Du 28 août 1535 à fin décembre, François 1er réunit la Cour des Grands Jours à Troyes.

      En 1539, François 1er demeure deux mois à Troyes. 

      Troyes reçoit le dauphin, qui fut Henri II, et la dauphine Catherine de Médicis, en novembre 1541.

      François 1er revient passer quelques jours à Troyes fin mai 1542.

      Henri II, accompagné de sa femme et d’une nombreuse cour, vient à Troyes, du 9 au 14 mai 1548.

      En mai 1549, craignant que l’empereur Charles-Quint ne vienne troubler son royaume, Henri II vient à Troyes avec toute sa cour, car notre ville lui parait la plus importante pour sa sécurité.    

     En août 1556, le duc de Guise et le duc de Longueville accompagnent à Troyes, le dauphin, qui devint roi sous le nom de François II.

      Le roi Charles IX séjourne avec Catherine de Médicis du  

23 mars au16 avril 1564, et signe avec la reine d'Angleterre le traité rendant Calais à la France, ce qui amène la paix entre les deux nations.

     Catherine de Médicis, accompagnée du duc d’Alençon, du roi de Navarre et de plusieurs princes, princesses et seigneurs de la cour vient à Troyes en août 1574

 

     En 1580, le roi ne peut résister, il revient séjourner à Troyes.

     En 1582, Troyes rend tous les honneurs dus à Louise de Lorraine, épouse du roi.

     Le cardinal de Guise et le prince de Lorraine, viennent à Troyes en octobre 1588, fêter la paix faite à Rouen par la reine Catherine de Médicis

     Le maire Nicolas de Hault, trésorier de Cardinal, prête de grosses sommes à la maison de Guise. En 1590, il reçoit en grandes pompes le légat du Pape, envoyé de Sixte-Quint, avec un grand cortège de hauts personnages et 400 chevaux (coût : 10.000 écus).

     En mai 1595, le roi Henri IV fait une entrée solennelle à Troyes.

     Louis XIII est reçu en janvier 1629.

     Louis XIII séjourne à Troyes avec   toute la cour, de février à fin avril 1630. Le roi revient avec une suite nombreuse, en septembre 1631.

    Louis XIII vient à Troyes avec son armée en 1637. En novembre 1571, Henri de Lorraine, duc de Guise fait son entrée à Troyes, comme capitale de Champagne.

Louis XIV
Louis XIV

 

       En  avril 1650, Troyes ne fait pas une réception magnifique à Louis XIV, la famine ayant causé une émeute.

        Louis XIV arrive à Troyes, en février 1668, épuisé de fatigue.

         En novembre 1744, Louis XV vient à Troyes. Le maire lui remet, dans un bassin d‘argent, deux clefs de la ville, chacune d’argent pendues à un gland d’or.

          En 1778, Louis XVI nous envoie Madame Victoire de France, sa tante, pour poser la première pierre des nouveaux bâtiments de l’abbaye royale de Notre Dame aux Nonnains.

        Le parlement entier se rend à Troyes du 15 août 1787 au 24 septembre 1788. En comptant les présidents, conseillers, procureurs, avocats, substituts, greffiers, huissiers, secrétaires, receveurs des épices, buvetiers... ce sont 135 personnes que l’on loge à Troyes.

      En décembre 1795, Marie-Thérèse, Madame Royale, fille de Louis XVI, arrive à Troyes. La princesse doit être échangée avec le ministre troyen Beurnonville et les quatre commissaires livrés à l’Autriche par le général Dumouriez, suite à l’accord passé par le Directoire.

      En avril 1805, le maire Louis-Joseph Bourgoin reçoit triomphalement pendant plusieurs jours, Leurs Majestés impériales et Royales, ainsi que sa Sainteté Pie VII.

      Du 3 au 6 février 1814, Napoléon est à Troyes, qu’il considère importante par son industrie et son commerce.

      Le 8 février, le roi de Prusse (avec son fils le prince royal Frédéric Guillaume), les empereurs de Russie (avec son frère le grand-duc Constantin) et d’Autriche (avec son fils le prince impérial Ferdinand- Charles) s’installent à Troyes.

     Le 24 février, Napoléon rentre victorieux à Troyes, et y établit son quartier général.

     Le 14 mars arrive à Troyes, accompagné de toute sa garde, S.M. l’autocrate de toutes les Russies, et le 16, l’autrichien François et le prussien Guillaume.

     En septembre 1814, Louis XVIII, vient décorer le maire de l’ordre royal et militaire de Saint-Louis et ses deux adjoints, de la Légion d’Honneur.

     Louis-Philippe, en juin 1831, visite Troyes avec ses 2 fils,   le duc d’Orléans, le duc de Nemours et le maréchal Soult, président du Conseil, ministre de la Guerre.

     En avril 1849, l’Empereur Louis-Napoléon vient présider la remise des drapeaux aux légions du département, devant la Préfecture.

     Troyes fait une belle réception au président de la République Sadi Carnot en juin 1890. 

     Visite du Maréchal Pétain le 21 juillet 1932.

     Le 26 octobre 1944, Troyes fait un accueil enthousiaste au Général de Gaulle.

     Le Général de Gaulle revient le 28 avril 1963, et dit : " Je pense que Troyes doit demeurer une ville-pilote au point de vue de l’activité ".   

    Le 11 juin 1991 , visite officielle du Président François Mittérand, accompagné de nombreux ministres, dont D.S.K(ministre délégué chargé de l’Industrie et du Commerce Extérieur). Le président de la République visite le centre piétonnier de Troyes:"Je n’ignore pas que cette ville a eu la chance d’échapper à la destruction totale d’un type de construction voué à devenir la proie des flammes. Vous avez su vous attaquer à la restauration de ce patrimoine pour en faire une ville magnifique et qui ne soit pas défigurée. Ainsi avez-vous perpétué une tradition, une culture, un art, un travail." 

      Il inaugure aussi la Bibliothèque de la Pensée Ouvrière à la Maison de l’Outil. Il se rend ensuite au Centre de Formation des Apprentis de Pont-Sainte-Marie, où sont rassemblés plus de 80 présidents de Chambres de métiers de France, représentant 900.000 entreprises et 2.000.000 de citoyens qui dessinent le paysage de l‘artisanat français. C’est la première fois qu’un chef d’État s’adresse à l’ensemble des artisans français.

   Le 14 octobre 1995 : visite de Jacques Chirac, Président de la République.

    22-23 septembre 1997 : Le premier voyage en province du chef de l’État depuis la défaite de la droite est pour Troyes, et pour son ami François Baroin, le maire de la ville: " Ce que je savais de Troyes se trouve confirmé. La ville déploie des efforts considérables depuis longtemps pour lutter contre tout ce qui met en cause la cohésion sociale. Troyes est également un exemple avec sa nouvelle Université de technologie car celle-ci répond aux besoins des Aubois et de la France

      Le 14 octobre 2002: visite de Jacques Chirac, Président de la République.  Depuis sa réélection, c’est encore Troyes que choisit Jacques Chirac, pour son premier déplacement en Province.

     18 novembre 2002 : Troyes retire un nouvel impact médiatique quand, Nicolas Sarkosy, ministre de l’Intérieur, de la Sécurité Intérieure et des Libertés locales, choisit Troyes pour le lancement d’un redéploiement des forces de sécurité à l’échelle nationale et l’exemple troyen du redéploiement police-gendarmerie.

     Le 4 novembre 2010 : visite de Nicolas Sarkozy, Président de la République.     

 

 

 

 

 

 

 

 

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.