Métiers anciens


Tailleurs d’images ou statuaires

Tous ceux qui ont écrit sur la peinture sur verre, ont vanté la ville de Troyes, parce qu’elle possède d’innombrables vitraux, et que de son enceinte sont sortis de nombreux peintres-verriers dont les œuvres sont toujours admirées de nos jours.

Il en est de même pour les tailleurs d’images.

 

Les Archives de l’Aube contiennent des milliers de vieux documents qui prouvent que depuis le XIV° siècle, Troyes, la capitale historique de la champagne, a compté de nombreux ouvriers statuaires que les autres diocèses français s’empressaient d’appeler pour la décoration de leurs édifices religieux.

Girard de Han, tailleur d’images, sculpte pour la cathédrale, la statue de saint-Paul en 1382-83, et Drouin celle de saint-Pierre.

Peyret taille l’image de saint Jean et travaille au jubé, en 1389.

Trubert Perrin sculpte les gargouilles de la cathédrale en 1411 et travaille à Sainte-Madeleine.

Jacquet taille les images du portail de la cathédrale en 1451.

Jean le Vachat, en 1462, refait la couronne et le sceptre de saint Louis, dans sa chapelle.

Oudart Colas, maître maçon, fait la statue de saint Michel sur le grand pignon de la cathédrale en 1490.

Colas Didier, tailleur d’images, sculpte en 1501, les armes de feu Oudard Hennequin, doyen de Saint-Urbain et chanoine de Saint-Pierre.

Simon Mauroy taille les écussons et armoiries du jubé de Sainte-Madeleine, en 1515-1516.

Marc Bachot, tailleur d’images, restaure toutes les statues de Sainte-Madeleine en 1517.

Jean Cornalle, tailleur d’image, sculpte les armes de l’aumônier du roi, Monseigneur Hennequin en 1521-1522.

Jacques Bachot taille un saint Pierre pour la cathédrale en 1504, une Notre-Dame de pitié et 2 anges pourSaint-jean en 1506, une Notre-Dame dorée pour Saint-Pantaléon et une autre pour le grand autel de Saint-Nicolas en 1524-1524.

Jacques Cordonnier, tailleur d’images et graveur, pour la tombe de feu monseigneur Maistre Jacques Foucquier en 1500-1501.

Etienne Cordonnier travaille à Saint-Pantaléon en 1520.

Jacques Jubert, tailleur d’images, taille plusieurs saintes images pour la Maladrerie (près de Provins) et Saint-Pantaléon.

Jean le Nattier, tailleur d’images, travaille à Saint-Jacques et Saint-Nicolas en 1529-1530.

Christophe Molu, tailleur d’images en bois, exécute à Saint-Etienne, en bois, un bas-relief doré représentant le martyre de saint-Etienne, en 1537, la statue de Notre-Dame de Lorette à Saint-Nicolas, et un retable pour le maître-autel de Saint-Remi, représentant la Passion dans ses moindres détails.

Nicolas le Flamand, tailleur d’images en bois, travaille pour la cathédrale et Saint-Nicolas de 1525 à 1537.

Claude, imagier, fait les images de la chapelle de la Toussaint à Saint-Nicolas, en 1533.

Yvon Baschot, tailleur d’images, travaille à la cathédrale sur l’image de la miséricorde,  sur les stalles du chœur, et « fait 2 petites images » pour le grand portail de la Cathédrale en 1531

Nicolas Hallins « imagier, demeurant à Troyes près de la Licorne », sculpte dès 1512, les images en rondeaux du devant du jubé de la Madeleine, quatre petits prophètes sur quatre piliers de la cathédrale, une sainte Marguerite au portail sur la rue,  une histoire de la vie de saint Paul  pour le portail de saint Paul, une statue de Notre Seigneur, les yeux bandés et une avec la couronne d’épines… Nicolas Hallins est à cette époque un artiste aussi habile qu’actif, car les rangs des niches des 3 portiques dans les trumeaux et dans les pans des murailles sont presque tous décorés de statues sorties de son ciseau (1523-1527)…

Jacques Juliot, tailleur d’images près de Saint-Urbain, retaille la table de l’autel Notre-Dame et l’enrichit d’autres ouvrages. Il travaille au cimetière de la Madeleine, sculpte le retable de l’abbaye de Larivour et exécute celui de Saint-Nizier (1511-1517)…

Genet Collet, imagier-menuisier, travaille au grand autel de Saint-Nicolas et aux images de la chaire de la cathédrale en 1533.

François Richard, imagier-sculpteur sur bois, exécute 54 culs de lampe pour les stalles de la cathédrale, en 1531-1532.

Jean Gendret, tailleur d’images, en 1546.

Jean Collet, imagier, en 1554, travaille aux portails de Sainte-Madeleine.

Dominique del Barbiere, plus connu sous le nom de Dominique Le Florentin, amené à Troyes par le Primatice, lorsque celui-ci vient prendre possession de son abbaye, se met à l’œuvre dans la capitale de la Champagne où les riches abbayes, les églises et les opulentes corporations de Troyes « le recherchent à l’envi ». Il construit un magnifique jubé à Saint-Etienne et travaille pour les églises de Saint-Nizier, Saint-Nicolas, Saint-André et Saint-Pantaléon. François 1er « le mande plusieurs fois de Troyes en lui promettant de belles sommes », mais il refuse de quitter sa patrie d’adoption. Comme beaucoup d’italiens, Dominique sait travailler l’argent et cisèle, pour l’entrée de Charles IX, un vase d’argent destiné au jeune monarque. Il concourt largement aux décorations et aux sculptures dans les châteaux de Meudon et de Fontainebleau (1954-1955).

Edme Gentil, artiste des Riceys, décore une chapelle de la cathédrale, 1520-1521.

François Gentil, tailleur d’images (1535-1580), son fils, naît à Troyes : voir dans hommes célèbres.

Nicolas Bigot, tailleur d’images, fait un saint Lambert à Saint-Jean et répare le bras du mont Calvaire à  Saint-Nicolas, en 1591.

Louis Goussin, tailleur d’images, travail au maître-autel de Saint-Pantaléon, 1592-1594.

Claude Bange, sculpteur, travaille à la chapelle sainte-Mathie de la cathédrale « plus 4 pièces neuves de sculpture ». fait l’image de la vierge du grand portail de Saint-Pantaléon, et celle du christ au pilier de saint-Sébastien (1626-1644) .

Chabouillet fils, sculpteur travaille à Saint-Pantaléon et Saint-Nicolas (1664-1667).

Nicolas Vauthier exécute l’image de saint-Barthélemy en pierre à Saint-Pantaléon, et travaille aussi à la Madeleine, en 1666.

Louis Vauthier, sculpteur, travaille à Saint-Pantaléon en 1685.

Claude Mignot, maître sculpteur, travaille au grand portail de la cathédrale en 1687.

Laporte, sculpteur, élève de Girardon, travaille à l’autel de Saint-Jean en 1692+5402.

Harluison sculpte 20 panneaux au balustre du saint Ciboire, à Saint-Jean en 1693.

François Girardon, naît à Troyes : voir dans hommes célèbres.

 

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.



Rechercher sur le site :