Aubois très célèbres



Salomon Rachi



Il y a encore à Troyes quelques vestiges de l’ancienne juiverie : la " Brosse-aux-Juifs " (près de la prison de la rue Hennequin), où 2 églises (il n'en reste plus qu'une) auraient été d’anciennes synagogues.

Salomon RASCHI (ortographe d'origine), naît à Troyes en 1040, et y décède en 1105.

Cet érudit, chef de l’Académie Juive établie à Troyes depuis le dixième siècle, reste le premier, le plus connu des juifs de France et même du monde, ajoutait le Grand rabbin Samoun.

 

Ses contemporains le nomment l’Interprète de la Loi, la Grande Lumière, la Bouche Sainte, le Prince des Commentateurs, le Père de la doctrine talmudique... Il devient " le maître de tout Israël ".

 

Il voyage dans les Yechivoth en Italie, en Grèce, en Palestine, en Perse, en Tartarie, en Moscovie, en Egypte et en Rhénanie, particulièrement à Worms et Mayence, pour y parfaire ses connaissances religieuses.

Il revient à Troyes vers l’âge de 24 ans, où il écrit et enseigne jusqu’à sa mort.

 

Il connaît toutes les langues de l’Europe, de l’Orient et celles de l’antiquité.

 

En 1475, son commentaire du pentateuque est le premier ouvrage hébreu imprimé.

 

Rabbin de Troyes, il fonde en 1070 une école qui devient célèbre, et est fréquentée par de nombreux étudiants.

Aucun rabbin n’a formé un plus grand nombre de bons disciples que lui.

Les rabbins viennent de toute la France pour étudier avec le maître.

On assure que soixante d’entre eux savaient par cœur chacun des livres du Thalmud et qu’ils se livraient, les uns contre les autres, à des objections et à des discussions, en s’opposant mutuellement les divers passages des livres dont se compose le Thalmud.

 

Pendant plus de 200 ans, la Yechiva de Troyes devient " l’un des foyers les plus féconds et les plus brillants du judaïsme européen et peut-être mondial ".

 

De nos jours, les juifs du monde entier, bénéficient encore des connaissances de Rachi, et de ses réflexions dans de nombreux domaines.

Sa recherche poussée d’explications claires et précises servent toujours de références pour la bonne compréhension des Écritures.

Rachi a été marié et eut trois filles qui " épousèrent de savants Rabbins ".

 

Le jeudi 13 juillet 1105, le maire de Troyes Hugues 1er, qui a toujours entretenu de bons rapports et apprécié Rachi, va se recueillir sur sa dépouille :

" l’Arche divine, le Saint des Saints, le grand maître Rabenou Salomon (que le nom du juste soit une bénédiction), fils du saint R. Isaac le Français, nous a été enlevé le jeudi 29 Tamouz 865 de la création du monde. Il avait soixante-cinq ans lorsqu’il fut appelé dans le collège céleste ".

 

En décembre 1990, est inauguré à Troyes l’Institut Européen Rachi (Centre européen d’études et de recherches hébraïques de Troyes), par le prix Nobel de la Paix Elie Wiesel, et le mémorial de Raymond Moretti, sphère orientée en direction de Jérusalem, avec un rayon laser jaillissant vers le ciel.

 

 

Deux anecdotes ou légendes :

- Isaac, le père de Rachi, possédait une pierre précieuse que les chrétiens convoitaient et dont il ne voulait se défaire. Un jour, ils l’attirent sur un vaisseau et le somment de leur livrer son trésor. Le juif jette dans la mer l’objet de leur convoitise. Alors, une voix miraculeuse se fait entendre : " un fils va te naître, oh Isaac, qui éclairera les yeux de tout Israël ".

- un jour que la femme d’Isaac, enceinte de Salomon Rachi marche Ruelle des Chats, une voiture passe et va l’écraser. Elle se raidit contre le mur, et celui-ci s’enfonce par miracle pour lui faire de la place.


En 1959, la Mairie choisit une rue pour porter le nom de « Salomon Rachi ».

 

Neuf siècles après sa disparition, Rachi est toujours présent par ses commentaires, dans les synagogues et les lieux d’enseignement juif du monde entier, et son nom est indissociable de celui de notre ville.

Depuis le 10 septembre 2017, "La Maison Rachi" rue Bruneval, rénovée, ouvre ses portes au public avec une muséographie permanente.  

 

 

Rechercher sur le site :

Rechercher sur le site :

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.