Aubois très célèbres


Louis POTERAT


Louis Potérat
Louis Potérat

 

Louis Potérat naît à Troyes, le 2 juin 1901.

 

Parolier, scénariste et auteur d’opérettes, après des études de droit à Paris, il obtient le Prix de Poésie Charles des Guerrois que lui décerne la Société Académique de l’Aube.

 

A Paris, il tente d’abord quelques essais dans le journalisme, L’Intransigeant et Bonsoir, puis s’oriente vers le théâtre.

 

Le théâtre l’Oeuvre donne une représentation exceptionnelle de deux de ses pièces.

Il compose des couplets, des rimes, des sketches, pour des revues données à Troyes dès 1923.

Il collabore à l’éclosion de chansons avec des chefs d’orchestre compositeurs.

 

Il s’installe alors à Paris.

Il crée Casanova qu’interprète magistralement Vorelli, le Tino Rossi de l’époque.

 

Il entre aux éditions Salabert, où il procède à l’adaptation de succès étrangers tels que les couplets du film L’ange bleu avec Marlène Dietrich, et à la traduction de nombreuses et célèbres chansons américaines.

 

La firme Pathé-Nathan l’engage comme couplettiste.

 

Les paroles dues au talent de Louis Poterat sont alors fredonnées par tous, après que dans de multiples films, Henri Garat, Gaby Morlay, Suzy Delair, Jeanne Aubert nous les eurent fait connaître.

 

Louis Poterat participe comme parolier aux débuts de Tino Rossi avec Guitare d’amour, Écris-moi, puis écrit de nombreux couplets de scène et de films de ce ténor, dont J’attendrai avec Rina Ketty.

 

Il fait enregistrer à Edith Piaf sa première chanson de film et devient l’un des principaux auteurs de Georges Guétary : La valse des regrets, Chic à chiquito, On danse à Mexico... également d’André Claveau : Tout en flânant, Les amoureux du dimanche, de Marjane et de Jean Sablon : La valse au village, de Lucienne Delyle : Sur les quais du vieux Paris (1939), de Ramon Novaro : La comédie du bonheur, de Jean Gabin : La belle équipe et beaucoup d’autres succès.

 

Il collabore à de nombreux films : Mademoiselle Docteur (1936), Le drame de Shangaï avec Viviane Romance.

Il écrit Les fleurs sont des mots d’amour pour Danielle Darrieux dans le film La fausse maîtresse et Le premier rendez-vous.

Il écrit des opérettes : Son excellence (Théâtre des Variétés) et Chanson gitane et Le premier rendez-vous (Gaîté-Lyrique).

 

Nous lui devons aussi le scénario et les chansons des films : Bifur III, Mademoiselle Swing avec Elvire Popesco, Jean Murat, Saturnin Fabre et Raymond Legrand...

 

Plusieurs centaines de ses chansons sont interprétées et enregistrées par les meilleurs artistes et orchestres.

 

Il est sociétaire puis administrateur de la S.A.C.E.M. (Société des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs de Musique), vice-président et Secrétaire général de la S.D.R.M. (Société pour l‘Administration du Droit de Reproduction Mécanique des Auteurs, Compositeurs et Éditeurs), membre de nombreux jurys...

 

Il décède en 1982.

 

Il est fait chevalier de la Légion d’Honneur en 1952. 


Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :