Aubois très célèbres


François GIRARDON


François Girardon
François Girardon

Le 13 août 1841, un arrêté du Conseil municipal, attribue le nom de rue Neuve Girardon, puis de rue François Girardon le 12 août 1851 à la rue appelée Le Mail, qui se trouvait après la démolition de l’église de l’abbaye de Saint-Loup entre les rues actuelles Mitantier et Brissonnet.

Le plus grand sculpteur du règne de Louis XIV, François Girardon naît à Troyes le 16 mars 1628.

Ses parents le destinent aux travaux d’écritures et le placent dans l'étude de Geoffroi, procureur, dont la femme est sa marraine. Mais Girardon ne met aucune bonne volonté pour s’initier aux affaires de justice. Il préfère griffonner des dessins et façonner des morceaux de craie dont il encombre ses poches.

Devant l’obstination de leur fils, ses parents cèdent et le mettent à travailler chez le menuisier sculpteur Baudesson, où il peut donner libre cours à ses goûts véritables.

Ce maître lui apprend tout ce qu’il peut et Girardon complète son instruction dans les églises de Troyes par l’étude des morceaux de sculpture exécutés au XVI° siècle par Reconuci, dit Dominique le Florentin et François Gentil. Leurs oeuvres, très italiennes, éveillent chez Girardon sa première admiration pour l’Antiquité.

De ces études et des conseils de son maître, il tire le plus grand profit, car, se rendant au château de Saint Liébault (Estissac) en compagnie de Baudesson, Girardon est distingué par le Chancelier Séguier, propriétaire de cette demeure.

Notre célèbre sculpteur François Girardon commence à Paris dans l’atelier de Manière, puis part à Rome pour étudier l’art, et en 1653, retourne à Paris.

Il devient l’ami du chancelier Séguier, de Colbert, du peintre Le Brun, de Condé, de Boileau, de la Fontaine... et " de tous les grands hommes du plus beau siècle de la France ".

Il est déclaré Ordonnateur général des objets de sculpture pour le Roi.

En 1657, il entre à l’Académie de peinture et sculpture, et en devient professeur en 1659, adjoint au recteur en 1672, recteur en 1674, enfin chancelier en 1695.

En 1669, il est envoyé à Rome pour inspecter l’École de France.

Après la mort de Le brun, il est nommé inspecteur général des ouvrages de sculpture.

Il est comblé des faveurs de Louis XIV.

Il décore le Jardin de Versailles.

Nous devons à son ciseau, d’innombrables ouvrages, les bustes de Louis XIV et de la Reine Marie-Thérèse, de Colbert, de Boileau, la statue équestre de la place Vendôme (reconnue comme véritable chef-d‘oeuvre, inaugurée le 13 août 1669, par le duc de Gesvres, jetée à terre le 12 août 1792, par le peuple de Paris, dont les restes sont au Louvre, et qui a été remplacée par la colonne Vendôme), un bas-relief des Invalides, à Troyes, dans les églises Saint-Jean et Saint-Remi sa paroisse (un christ en bronze au maître-autel), à l’Hôtel de Ville (le médaillon de Louis XIV, en marbre blanc et deux bustes en bronze), et à Paris, sans doute son chef-d'œuvre le Tombeau de Richelieu, en marbre blanc, à la Sorbonne.

Sa femme décède en 1698 : " Il la pleure chrétiennement, et après l'avoir cousue  dans son linceul, il se recueillit gravement, songeant à lui donner un cercueil de marbre qui fut digne de sa gloire et de son amour pour elle. Comme notre sculpteur se faisait vieux alors, et que sa main tremblait, il a confié l'exécution de sa tâche sacrée à deux de ses élèves, Nourrisson et Le Lorrain, mais c'est lui-même qui a fait le dessin, c'est lui qui a présidé au travail, c'est lui qui d'avance et avec les larmes, amollissait, pour le ciseau, le sarcophage où reposait l'autre moitié de lui-même ! Ce tombeau représentait J.-C. descendu de la croix et la Sainte Vierge offrant son fils au Père Eternel. " 

Il figure parmi les " officiers qui ont gages pour servir généralement dans toutes les maisons royales et bâtiments de sa majesté ", pour une somme de 200 livres par an. 

François Girardon décède à Paris le 1er septembre 1715 (le même jour que Louis XIV).

La Fontaine a écrit ces vers:

Votre Phidias et le mien,

Et celui de toute la France,

Girardon, mon ami, l’honneur du nom troyen... "

  

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :