Aubois très célèbres



Gaston Bachelard


Gaston Bachelard naît à Bar-sur-Aube le 27 juin 1884, au 59 de la rue Nationale. Son grand-Père, Maître cordonnier, avait 16 ouvriers et son père également Maître cordonnier, tenait avec sa femme un bureau de tabac, rue Nationale.       Epistémologue, il est l'auteur d'une somme de réflexions liées à la connaissance et à la recherche scientifique. Il invente ce qu'il appelle la « psychanalyse de la connaissance objective », inspirée par les travaux de Jung, qui introduit et étudie la notion d'obstacle épistémologique : ce sont des obstacles affectifs dans l'univers mental du scientifique et de l'étudiant, obstacles qui les empêchent de progresser dans la connaissance des phénomènes. Dans la Philosophie du non, il analyse des exemples tirés de la logique, de la physique ou encore de la chimie.

Bachelard classe les inspirations poétiques en quatre catégories, correspondant aux quatre éléments des Anciens et des alchimistes : l’eau, le feu, l’air et la terre.

De son pays natal et de son enfance, Bachelard garde bien des souvenirs qu’il évoque plus tard, tout au long de sa carrière, et plus particulièrement dans ses livres sur « L’imagination » et les « Rêveries ». Dans « L’eau et les rêves », il écrit : « Je suis né dans un pays de ruisseaux et de rivières, dans un coin de Champagne vallonnée, dans le village, ainsi nommé à cause du nombre de ses vallons… Le village a 18 lieues de long et 12 de large… ». Sa maison natale fait l’objet de longues et nombreuses réflexions. Parfois, des chapitres entiers sont consacrés à la maison d’autrefois, avec ses escaliers, sa cave, son grenier… et tous les souvenirs qui y sont rattachés. Les veillées d’hiver laissent chez l’enfant des souvenirs de bonheur, de calme, d’intimité : « heureux qui connaît, heureux qui se souvient de ces veillées silencieuses où le silence même était le signe de la communion des âmes ».

Le jeune Gaston fréquente l’école de garçons, puis entre en 5° au collège de Bar. Tout de suite, il se révèle bon élève et chaque année, rafle presque tous les premiers prix. Le jeune collégien fait partie de l’équipe de football, il est violoncelliste à l’Harmonie. Dans les petites rues de Bar, il fait des découvertes merveilleuses : le tonnelier, le sabotier, le forgeron… Parfois, il monte dans le clocher de l’église Saint-Maclou, cela est relaté dans « La Terre et les Rêveries de la volonté » : « Que de fois j’ai gravi à l’intérieur de la tour du clocher.. j’ai passé près de l’auvent des cloches bien des heures à regarder la belle rivière, les collines, les coteaux, la vue sur la colline que nous appelons à Bar-sur-Aube, la montagne Sainte-Germaine…». A l’Ascension, il montait avec « la jeunesse » à Sainte-Germaine, «…on dansait sur le gazon, sous les tilleuls, près de la Chapelle. La colline riche de vignes embaumait. Tous ces souvenirs me rendent bien mélancolique. Est-ce qu’un jour je retrouverai la Colline et le Plateau ? ».

Lorsqu’il est en classe de philosophie, « il est très bon camarade, gai, souriant, aimable, sans agressivité et d’un caractère facile. Au théâtre, notre Bachelard, qui a de beaux cheveux noirs, qui a un teint mat très blanc et des yeux très vifs, expressifs, noirs, spirituels, se voyait très généralement confier des rôles de femme.

En 1901, il passe avec succès son baccalauréat, et veut poursuivre ses études. Il est alors répétiteur au collège de Cézanne pendant 2 ans, de 1901 à 1903. Ensuite, il est surnuméraire aux PTT à Remiremont pendant 2 ans.

Il fait son service militaire au 12° Dragon à Pont-à-Mousson, comme cavalier télégraphiste. De retour à la vie civile, Bachelard est commis aux PTT à Paris, bureau de la gare de l’Est. Il poursuit ses études, est boursier, fait Mathématiques spéciales à Saint-Louis, obtient sa Licence de mathématiques, puis un Certificat de Physique, il prépare le concours d’élèves ingénieurs des Télégraphes.

Le 8 juillet 1914, Bachelard épouse Jeanne Rossi, jeune institutrice.

Le 2 août c’est la guerre, il est mobilisé, fait 36 mois de tranchées, reçoit la Croix de Guerre et est cité à l’Ordre de la Division. Sous-Lieutenant en 1917, il est chef du service télégraphique à la 5° Division de cavalerie.

Démobilisé en mars 1919, il abandonne la carrière des Postes pour se consacrer à l’Enseignement. Par arrêté ministériel, il est délégué pour l’enseignement de la Physique et de la Chimie au collège de Bar.

Il a une fille Suzanne en octobre 1919, mais son épouse décède en juin 1920.

Il passe sa licence en Philosophie en 1920, et est agrégé en 1922. Il enseigne alors en plus la Philosophie, l’Histoire Naturelle, la Cosmographie et le Dessin industriel. En mai 1927, il soutient 2 thèses en Sorbonne et est reçu Docteur es-Lettres, avec la mention très honorable.

Bachelard enseigne au collège de Bar-sur-Aube pendant 10 ans. En 1927, il est chargé de cours à la Faculté des lettres de Dijon.

En plus de ses livres, de ses conférences, il publie de très nombreuses études dans des revues françaises et étrangères. Il représente la France au 8° Congrès International de Philosophie à Prague en 1934, puis en Pologne.

En mars 1941, Bachelard est nommé à la Sorbonne à la chaire d’Histoire et de Philosophie des Sciences. En février 1946, il fait une conférence dans la salle des Fêtes de l’Hôtel de Ville de Troyes. A la retraite, il est nommé Professeur Honoraire de la Sorbonne, et continue à mener une vie très active, écrivant de nouveaux ouvrages. 

Il décède le 16 octobre 1962.        

Il est fait Chevalier de la Légion d’Honneur en 1937, Officier en 1951, Commandeur en 1960.

En 1955, il est élu à l’Académie des Sciences morales et politiques et on lui remet l’épée en 1956.

En 1961, Bachelard reçoit le Grand Prix National des Lettres.

L'Association Gaston Bachelard, fondée à Bar-sur-Aube en 1984, porte depuis 2013, le nom Association Internationale Gaston Bachelard.

Iii. Allegretto by Wolfgang Amadeus Mozart on Grooveshark
Maison natale de Gaston Bachelard
Maison natale de Gaston Bachelard
Sa maison aujourd'hui
Sa maison aujourd'hui

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :