Les portes de Troyes

La vie à Troyes


Porte de la Planche-Clément, de Chappes, Porta de prato Episcopi, ou du Pré-l’Evêque


En 1191 cette porte avait pour nom Porta de prato Episcopi, ou Pré-l’Evêque,

Au sud, Troyes s’étendit au-delà du bourg Saint-Denis et du jardin du palais des comtes, c’est-à-dire jusqu’au bout du cloître Saint-Etienne, où s’éleva en 1304, la porte de la Planche-Clément ou de Chappes.

C’est par cette porte que les seigneurs de Chappes, alliés aux comtes de Champagne, venaient en leur hôtel, près des Jacobins, lorsqu’ils ne préféraient pas y venir en bateau par le ru Clément.

C’est par là que nos comtes héréditaires se rendaient dans leur maison de plaisance nommée la Bretosche, au Pré-Lévêque, au-dessous du Vouldy.

Elle figure encore au plan de 1697.

A l’occident, Troyes eut pour borne un autre bras de la Seine dont on faisait remonter les eaux par des portaux établis à l’entrée de Croncels, et qui, tournant du côté de Sainte-Savine, vers le pont de la Cour enfermait la ville de son long circuit jusqu’au lit principal de la Seine.

La porte de Planche-Clément, avait 16 clefs, 2 petites tours, une herse et un pont-levis.

Au-dessus du corps principal, il y avait une chambre en bois et en saillie où se tenait le guet.

Elle était richement décorée : une Annonciation et, au-dessus du passage de la porte, des fleurs de lis, 2 anges tenant l’écu de France couronné et des bannières peintes d’or et d’azur, ainsi que les armes de Champagne.

Une grosse cloche existe dans la tour, que l'on ne sonne ordinairement que pour avertir de quelque danger.

Cette porte se tenait à côté de la tour Saint-Antoine, près du jardin de Chevreuse.

Isabeau de Bavière en 1390, puis Charles VIII et la plupart des rois y font leur entrée. Elle est détruite en 1820.

 


Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :