La vie à Troyes



Le facteur


En 1358, le conseil de la ville de Troyes n’a pas de messagers en titre. Des courriers occasionnels voyagent pour le compte des particuliers.

En France, en 1464, le roi Louis XI  crée les courriers royaux de 4 en 4 lieues : les chevaucheurs de lécurie du roi pour transmettre ses messages.

 

 

En France, vers 1477, le roi Louis XI  crée les chevaucheurs de l’écurie du roi pour transmettre ses messages.

En 1495, le maître de poste de Troyes se tient à l’hôtel de la Piolée, en 1497, il s’établit à Pont-Hubert.

En 1571, un messager de la ville de Troyes, François Dumont, prend l’initiative d’organiser, à ses frais, des coches par route.  

En 1576 le roi Henri III crée les messagers royaux qui acheminent aussi les lettres des particuliers. Ces messagers portent à Troyes, les armoiries de notre ville sur leur hoqueton.

Au début du XVII° siècle, apparaît la poste aux lettres dirigée par le surintendant général des postes. Les directeurs encaissent le prix de la lettre qu'ils réclament au destinataire. Les courriers acheminent les dépêches d'un bureau à l'autre grâce aux relais de la poste aux chevaux. On relève une des premières mentions du facteur-distributeur de lettres à Troyes, dans un document datant de 1638.

En 1655, le roi établit de Paris à Troyes des messageries royales, et le sieur  Flogny s'engage à entretenir  25 chevaux de louage à Troyes.

Le métier de facteur s’organise véritablement avec la création de la petite poste de Paris en 1760. A cette date apparaissent les boîtes aux lettres de quartier. Les lettres ou journaux adressés aux particuliers ne sont remis aux destinataires, que dans la mesure où ils viennent les réclamer et en payer le port au bureau de distribution. A Troyes, il faut attendre 1786, pour leur distribution à domicile.

A la Révolution, les Postes sont administrées directement par l’État.

En 1845 viennent vraiment les facteurs. Ils sont tenus de porter un habit d’uniforme. Il leur est alloué en plus une indemnité de chaussure de 30 F par an. Au cours de leur tournée, ils doivent effectuer la levée des boîtes sur le trajet qu’ils parcourent.

C'est en 1849 qu'est émis le premier timbre-poste français, à l'effigie de Cérès, déesse des moissons et de la fécondité, à laquelle succèdera le profil de Napoléon III en 1852. Désormais, le prix de la lettre varie en fonction du poids et non plus de la distance.

En 1873, la poste aux chevaux disparaît au profit du transport par chemin de fer. Il existe 54 lignes, puis en 1914, 175 lignes.

La journée du préposé est de 7 h 30, les travaux de bureau durent 1 h 30, et le trajet de la tournée est au plus de 24 km pour le parcours à pied et de 40 pour celui en bicyclette.

Qu’il vente ou qu’il neige, été comme hiver, le facteur marche par tous les temps. L’utilisation de la bicyclette à la fin du XIX° siècle, puis de l’automobile dans les années cinquante, va soulager considérablement la tournée des facteurs que l’on appelle préposés depuis 1957.

En 1964, devant la charge croissante des objets qui leur sont confiés apparaissent les triporteurs Lambretta, les vélomoteurs et les fourgonnettes 2 CV Citroën.

La poste française actuelle naît en 1988 avec la Poste et France Télécom.

La poste crée maintenant le facteur du 3ème millénaire, faisant sa tournée en bicyclette électrique et voiture électrique. Il est également équipé d’un GPS, pour mieux se guider dans sa tournée. Les accusés de réception des recommandés sont signés sur des écrans tactiles, qui leur permettent de vendre des timbres, voire relever des compteurs à gaz, ou prévenir les secours en cas de problème chez une personne âgée.

Seulement quel réel progrès ???

Dans ma jeunesse, il y avait 2 distributions de courrier par jour 6 jours sur 7, et une distribution le dimanche matin !!!

En 2012, on ne peut même plus mettre du courrier à distribuer après 14 heures la semaine et 11 heures le samedi !!!

Attention aussi à votre chien ! Plus de 2.000 facteurs sont encore mordus chaque année en France, dont plusieurs dans notre département.

Depuis le début du XVIII° siècle, les facteurs, en France, ont l’habitude d’offrir, au nouvel an un calendrier. Il faut savoir que les éditions de calendriers sont un des secteurs les plus achalandés de la littérature de colportage troyenne, dès 1497, soit 3 siècles avant la poste !!!

Le 1er calendrier des facteurs devient en 1880, l’almanach des postes et télégraphes, et en 1945, des PTT.

Les facteurs sont aujourd’hui près de 84 000 à distribuer chaque jour 66 millions de lettres et de paquets.

Savez-vous qu'en 1910 il y avait encore  10 levées des boîtes aux lettres de 6 h à 19 h au bureau de Troyes, 12 à la gare  et 4 à Sainte-Savine ?


Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :