La vie à Troyes


Troyes Chef et Capitale de la Province de Champagne


A l’Hôtel de Ville de Troyes, est conservé un vieil ouvrage édité en 1676. C’est un recueil de documents qui précisent quels sont les droits et les obligations des Maires et Echevins appelés à administrer la ville. Mais on trouve encore dans cet ouvrage un chapitre fort documenté sur les droits de la ville de Troyes reconnue à porter le titre de Chef et Capitale de la Province et Comté de Champagne.

Ce titre immémorial est souvent ignoré de nos concitoyens. Ils verront que ce n’est pas d’aujourd’hui qu’il faut toujours lutter pour défendre ses titres contre l’usurpation, et que nos pères eux-mêmes devaient affronter certaines prétentions injustifiées. Ayant le bon droit de leur côté, ils savaient alors le maintenir. C’est là un exemple qu’on ne saurait oublier.

         Lettres de Charles VI du 7 mars 1418 donnant pouvoir de démolir les loges qui étaient en l’Etape-au-Vin dudit Troyes, elle est reconnue comme « Capitale ».

         Lettres du même Roi de février 1419, ordonnant que les Grands Jours se tiennent à Troyes, comme Capitale de la Province de Champagne. En effet, ils s’y sont toujours tenus, comme indiqué dans les lettres de François 1er du 12 juillet 1521, et d’Henri III du 1er août 1583, comme Capitale et Principale de la Province.

         En février 1419, lettres de Charles VI qui déclarent Troyes ville d’arrêt et aussi reconnue Capitale. Du 19 novembre 1429, touchant le « privilège de Seine et compagnie Française ». Troyes y est reconnue Capitale.

         Lettres de Charles VIII : de 1483, par lesquelles la garde de la Ville est donnée aux habitants de Troyes comme Capitale. D’autres de la même année confirment les privilèges de la Ville de Troyes, comme Capitale de la Province de Champagne. Du 19 juin  1485, portant établissement des Foires de Champagne et des Foires Froides, Troyes y est reconnue comme Chef et Capitale de la Province et Comté de Champagne. Du 18 mai 1486, Troyes est exemptée de Tailles, comme Capitale de la Province de Champagne. Du 21 février et 3 juin 1486, sur le sujet des dites Foires, Troyes y est aussi reconnue comme Ville Capitale de la Province et Comté de Champagne. De juin 1486, portant création des « Foires d’Apparition et d’Août », Troyes y est aussi reconnue pour Chef et Capitale de la Province et Comté de Champagne. Du 16 juin 1487, ladite Ville est aussi reconnue Chef et Capitale de la Province et Comté de Champagne. Du 28 février 1488, Troyes est encore confirmée en l’exemption des Tailles, comme Ville Capitale de la Province de Champagne.

         Lettres de Louis XII d’avril 1510, établissant à Troyes les Foires de Mai, et franches, comme Chef et Capitale de la Province de Champagne. Du 20 mars 1514, les privilèges de la Ville de Troyes sont confirmés comme Capitale de la Province et Comté de Champagne.

         Ce qui confirme encore cette qualité de Chef et Capitale Ville de la Province et Comté de Champagne, c’est que Troyes était le Siège et la Demeure ordinaire des anciens Comtes de Champagne, où est leur palais « qui le témoigne assez par la majesté de ces Bâtiments et auxquels s’y administre présentement la Justice des Baillages, Siège présidial et Criminel dudit Troyes ». Que leurs Corps y reposent dans l’église Collégiale de Saint-Etienne (jointe audit palais) sous des monuments superbement et richement élevés. Qu’en toutes les Villes de la Province de Champagne, il n’y a de monnaies établies que dans Troyes. Que « toutes et 40 fois que les Grands-Jours se sont tenus, cela été dans la Ville de Troyes, comme Chef et Capitale de la Province, et où d’autres Provinces répondaient ». Lorsqu’il y a eu des Etats généraux, où les Députés des Villes de la Province de Champagne étaient, la préséance a toujours été donnée à ceux de Troyes comme Capitale de la Province. Cette Capitalité a toujours été reconnue par tous les Députés des Villes de la Province, étant assemblés en la Ville de Châlons en mai et juin 1625, « où était M. le Duc de Nevers, Gouverneur de ladite Province, assemblée par les Ordres du Roi, et les siens, pour y régler les Etapes pour les passages des gens de guerres, comme en toutes autres Assemblées, les Députés de Troyes y firent les propositions et Résolutions, comme envoyés de la Capitale de ladite Province ».

Cette qualité lui a été confirmée par Arrêt du Conseil d’Etat du Roi, du 30 mars 1600 : « Troyes est la Capitale de la Province, et nous aurons de la considération pour Reims, ville du Sacre des Rois de France ».

 


Rechercher sur le site :


Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.