La révolution


Calendrier républicain et noms de baptêmes


A l’origine et jusqu’au moyen-âge, il n’y a pas de nom de famille en France, il n’y a que des prénoms.

Spontanément, à partir du XI° siècle, ces prénoms vont être associés à des surnoms pour distinguer plus aisément les personnes. Certains proviennent du métier de nos ancêtres : Meunier, Boulanger, Faucheux, Marchand… D’autres désignent l’endroit géographique dont est issue la famille : Dupuis, Vallée, Dupont… D’autres sont liés à une apparence physique : Lepetit, Leborgne, Lebossu, Legros, Legrand…

L’ordonnance de Villers-Cotterêts de 1539, fait obligation au clergé de tenir un registre des baptêmes, et impose le français pour les actes officiels et de justice.

En 1792, la Convention substitue le Calendrier républicain au calendrier grégorien usité depuis 1582, proposé par Fabre d’Eglantine, qui pourtant a porté le petit collet et la tonsure chez les Doctrinaires. L’an I est du 22 septembre 1792, au 21 septembre 1793. Brumaire, Nîvose, Floréal, Messidor… remplacent les dénominations romaines vieilles de tant de siècles : janvier, février….

Chaque quintidi, 5° jour de chaque décade, vient le nom d’un animal, poisson, oiseau ou mammifère " qui pouvait aider l’homme dans ses travaux, le nourrir de sa chair ou le charmer de son chant ".

Chaque décadi, 10° jour et dimanche laïc, est celui d’un instrument aratoire.

 

Pour chasser la foule des prétendus saints canonisés, on substituera, tous les objets qui composent la véritable richesse nationale, culture, grains, pâturages, arbustes, fleurs, fruits, plantes… ".

 

A Troyes, les républicains fervents n’ont pas attendu cette loi pour laïciser les prénoms des nouveaux-nés.

A l’Hôtel-Dieu pour nombre d’enfants abandonnés déposés dans l’augélot, prénoms et patronymes sont marqués du plus pur républicanisme.

Dès janvier 1792, j’ai trouvé Guillaume Tell, Marc-Aurèle, Jean-Jacques Rousseau, mais aussi Aventin Trouvé, Mâthie Trouvée…

Cependant, conformément à la loi, on donne le nom de plante, d’animal ou d’instrument agricole, et on y joint comme prénom celui du saint du jour. Par exemple, une fille née le jour de la fête du panier, est baptisée Cyprienne Corbeille, un garçon, Servais Tomate, une demoiselle née le jour du Blé : Marie Paintendre, et une autre qui a vu le jour avec le Navet, Thérèse Navette…

Il y a des prénoms faisant référence au règne minéral : Jean Pétrole, Geneviève Dargile (pour pierre à chaux qui est le nom du jour), Paul Degrès (jour du grès), Théodore Silex…

D’autres font référence au règne végétal : Bathilde Brocoly, Hilarienne Aubergine, Ignace Laurier, Julienne If, Jean Dumouron, Thérèse Aubergine, Mathurin Cresson, Martin Olive, Martin Coing, Martin Orange, Edmée Pistache, Damas Erable, Narcisse Oseille, Luce Roseau, Pauline Perceneige, Grégoire Persil, Bouleau, Marie Sauge, Cerfeuil, Lin, Romaine, Pensée, Civette, Groseille, Fougère, Marron, Piment, Orge, Sarrazin, Epinard, Radis, Romaine Gentiane, Trèfle, Sureau, Seigle, Erable, Charme, Roseau, Peuplier, Marronnier, Laurier, Pivoine, Violette, Rose, Epine, Luzerne, Fraise, Œillet, Pimprenelle, Thuya, Myrtille, Jasmin, Lupin, Julienne, Papillon, Pigeon, Bêche, Râteau, Greffoir, Fourche, Julie Ivoire…

On trouve également Liberté, Egalité, Fraternité, Républicaine, Marat, Danton, sans oublier Messidor, Thermidor…

 

Enfin, ne sachant plus qu’inventer, des noms de localités ont été donnés : Romain Premierfait, Jean-Baptiste Vitry-le-Croisé, Valentin Croncels, Bernardine Troyenne…

Mais j’ai aussi trouvé des particuliers (principalement des bourgeois) qui continuent de dénommer leurs enfants Nicolas, Claude, Charles, Pierre, Elisabeth, Edme…

 

Arrêtons cette liste peut être fastidieuse, mais sachez que ce calendrier républicain a été en vigueur pendant près de 13 ans.

 

En 1805, un sénatus-consulte rétablit l’ancien calendrier à partir du 1er janvier 1805, et ce n'est qu'à la fin du XIX° siècle que les noms se fixent sous leur forme actuelle.

 

Il y a encore quelques patronymes durs a porter : Salope, Batard, Lagarce, Catin...

C’est pourquoi d'autres ont préféré en changer, au moindre frais, comme les Cocu, Lacrotte, Hanus, Jolicon, Conard, Salaud ou autre Merdier.

    

 

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :