Châteaux

Monuments, Eglises, Châteaux...



Château de Chaource


Cliquez sur l'image pour géolocaliser
Cliquez sur l'image pour géolocaliser

Au XVIIe siècle, ce domaine était dénommé la Maison Rouge ou la Vendue aux Cordeliers, propriété d'une communauté de moines franciscains dits cordeliers.

Commencé en 1896, 1900 voit s’achever le nouveau château de Chaource qu’a fait bâtir « à une portée de fusil de l’ancienne Cordelière », M. le vicomte Chandon de Briailles.

Située à environ 2 kms de Chaource, édifiée sur le point culminant du plateau qui domine le finage, cette demeure seigneuriale a été construite avec une magnificence et une richesse dignes de son propriétaire. Rien n’a été négligé pour en faire une résidence pleine de charme et séduisante à tous points de vue et des modifications successives apportées au plan primitif ont contribué à donner aux aménagements intérieurs « la plus aimable diversité et l’éclectisme le plus intelligent ».

A l’entrée du château sur la route, se trouve un pavillon de garde avec une grille monumentale en fer forgé, d’un majestueux effet.

Le style adopté pour l’extérieur du château est mâtiné de gothique et de Louis XII. Un rez-de-chaussée et un premier étage seulement, éclairés de vastes fenêtres, surplombent les sous-sols, et l’on accède au rez-de-chaussée par un large perron « du plus majestueux effet ». Trois pavillons forment saillie sur chacune des 2 façades des plus longues. Et sur le tout un deuxième étage en mansardes, combiné de façon à allonger la perspective, « concourt à l’harmonieux ensemble de l’édifice ». Dès le vestibule, décoré de tapisseries à fleurs sur fond rouge, le regard se porte sur un large escalier Renaissance, en bois sculpté qu’entoure une galerie aux élégants pendentifs. Au rez-de-chaussée à gauche, un cabinet de travail tendu de cuir gaufré. Au mur une cheminée au bois sculpté se surmonte d’un personnage d’antan, homme de guerre apparemment, car il est revêtu de sa cuirasse. Puis vient une salle de billard Empire. A droite, un petit salon dresse ses lambris blancs semés de belliqueux trophées chers au style Empire. Il est suivi d’un autre salon, plus vaste celui-là, et de style Louis XVI. Egalement de ce côté se trouvent d’abord une première salle à manger, familiale celle-ci, et modeste de proportions, que rehaussent de somptueuses tapisseries, et, accédant dans le grand salon, la salle à manger des jours de réception. Cette pièce est la plus élégante du château, dominée par un plafond à chevrons apparents, ornés de dorures sur fond bleu et de boiseries sculptées sur ses murs. Une cheminée monumentale en marbre blanc, à bas-reliefs et à mascarons sculptés est copie exacte de celle qui se trouve dans la salle des Doges aux Pricuriaties de Venise. Ensuite, il y a une salle de bains, puis la chambre à coucher de Mme de Chandon, en style Louis XV, et celle de M. le Vicomte, rehaussée de boiseries et drapée de tentures rouge et or et de tapisseries.

Au premier étage se trouvent les chambres d’amis en nombre suffisant pour héberger les invités des chasses de la Cordelière. Toutes sont décorées et meublées avec autant de luxe que les appartements des maîtres.

Au deuxième, on a placé les chambres de domestiques, ainsi qu’une vaste lingerie aux larges armoires.

Tout en haut de l’édifice, se dresse une tourelle surmontée d’une lanterne.

Tout au pied du château, une chapelle a été construite en 1931 où est enterrée la famille Chandon de Briailles.

Le projet et les dessins du château sont dus à M. R. Sauger, architecte-voyer en chef de la ville de Paris, et la construction à M. Emile Riché, entrepreneur à Troyes. 

Aujourd’hui, le Golf de Troyes-La Cordelière déroule son beau parcours sur 50 hectares de verdure, de bois et de vallons, en lisière de la forêt d’Aumont et tout près de Chaource et de sa célèbre mise au tombeau.
Le golfeur découvre avec plaisir un parcours varié de 18 trous, parmi les plus beaux de l’Est de la France avec son Par 72 homologué pour 6124 mètres. Il apprécie la sévérité de ses obstacles naturels, la beauté de ses arbres centenaires et la douceur de ses pièces d’eau.

Le Club-House propose vestiaires, boutique, ainsi que salon, salle à manger et bar.

Rechercher sur le site :

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.