La vie à Troyes


L'Ecole en 1749


Le texte qui suit est une remarquable illustration de la vie de l’époque et des charges et obligations auxquelles était tenu le Recteur d’école de la Paroisse, ancêtre de l’instituteur public.

        

" Le mardi 28 octobre 1749, à 10 h, après la messe paroissiale, sur la réquisition de Nicolas Verrière curé de Pont-Sainte-Marie, s’est tenue, selon la sentence du gouvernement de 1741, l’assemblée des habitants de Pont-Sainte-Marie… nous nous sommes transportés au dedans du cimetière de ladite église , lieu ordinaire et accoutumé à tenir les assemblées de tous les habitants…

Réunion provoquée pour remplacer Jean Jorry, recteur d’école, par le sieur Nicolas Thévenot, qui convient parfaitement pour remplir cette place vacante qu’il offre de remplir avec exactitude tous les devoirs et charges auxquels le recteur des paroisses de campagne sont tenus, en lui payant une somme raisonnable, fixe et certaine pour chaque année, outre les droits et rétributions ordinaires, le tout suivant et conformément aux états et mémoires dont la teneur suit :

 

Etat des charges et obligations dont sera tenu le nouveau recteur et ceux qui lui succéderont à l’avenir :

 

- L’école sera ouverte tous les jours ouvrables de l’année, matin et soir, tant pour les garçons que pour les filles, excepté seulement pendant les mois de juillet et août.

- Avant de commencer l’école du matin, faire réciter à genoux et à haute voix la prière par un écolier et le soir, à l’issue de l’école, conduire les écoliers 2 par 2 à l’église pour y réciter à haute voix la prière qui suit l’Angelus, tantôt en latin, tantôt en français.

- Fera placer les enfants à l’église pour les avoir à portée de l’œil du recteur pour qu’il puisse veiller à ce qu’ils aient du respect pour la maison du seigneur.

- Conduire les enfants 2 à 2, tous les jours, dans l’église, pour y entendre la messe, et seront reconduits de même à l’école sans bruit et sans confusion.

-… Les dimanches et fêtes, aider le curé à faire le catéchisme…sans que cela puisse dispenser le recteur du catéchisme qu’il sera tenu de faire dans son école, 2 fois dans le courant de chaque semaine.

- Apprendre à ses écoliers à lire correctement, à écrire, à chanter les évangiles et cantiques…

- … Aller visiter les malades… éviter les repas et les fêtes de noces

- … Etre doux et compatissant, rendre service aux paroissiens, sans traiter les enfants avec douceur, se faire craindre sans les maltraiter, et n’y venir aux châtiments qu’à l’extrémité.

- Sonner les Angelus 3 fois le jour et empêcher que les enfants ne carillonnent les cloches, afin d’éviter les accidents…

- Ne fréquentera pas les maisons des paroissiens, encore moins les cabarets pour y boire et manger, sera tenu de s’approcher de temps à autre des sacrements de l’église, notamment de celui de pénitence…Tenir sur les registres les actes de baptême, mariages et enterrements…

- Envoyer tous les jours un de ses écoliers pour servir la messe…

- Se contenter de la maîtrise d’école, sans accepter d’autres charges qui puissent le détourner de ses obligations, qui puissent porter jalousie de la part des habitants…

 

Le choix du maître d’école doit être fait par le curé, payé par les habitants, approuvé par l’Evêque de Troyes…

 

- Lui est payé tous les ans 40 livres, moitié à Pâques, moitié à la Saint Remy…

- 60 livres le jour de la Saint Martin d’hiver…

- Seront prélevés chaque année, 7 sols 6 deniers sur chaque laboureur, sur chaque manouvrier, sur chaque veuve le jour de la Saint Baptiste

- 10 livres pour la tenue des comptes de la paroisse.

- Pour l’enterrement de ceux qui auront fait leur première communion… et pour ceux des enfants…

- Pour les fiançailles et mariages…

- Pour chaque mois des écoliers commençant l’alphabet 4 sols, pour ceux qui commenceront 5 sols, pour ceux qui savent écrire, calculer et chanter, 6 sols et pour ceux qui calculent et chantent 3 sols.

- Lui sera permis de cultiver 2 arpents par saison sans être imposé à aucune charge…

 

Après acceptation de ces conditions, le sieur Thévenot est nommé recteur de l’école de Pont-Sainte-Marie pour 9 années ".

 

Où en sommes nous, 270 ans plus tard ???

 

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :