Squares, jardins, parcs...


Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient



C’est le 28 novembre 1967 que le Conseil Général de l’Aube décide de demander l’étude de la création du parc naturel régional de la Forêt d’Orient, autour du « barrage-réservoir Seine », et c’est le 29 avril 1970 qu’il approuve la charte du Parc, que la Commission Interministérielle des Parcs naturels régionaux adopte à son tour le 25 juin 1970.

Le Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient est un parc naturel régional français situé dans le département de l’Aube. C’est l’un des 5 premiers parcs naturels régionaux créés en France.

D’une superficie de 80.000 hectares, le Parc regroupe 56 communes signataires de la Charte de 2010, représentant une population d’environ 23.000 habitants.

Le Parc est une mosaïque de paysages composée de :

- La Champagne humide

- La Champagne crayeuse

- La Vallée de l'Aube

- Le Barrois.

Ce lieu possède de nombreuses richesses à découvrir sans hésitation.

         Le Parc comprend 22.000 hectares de forêt où prédominent chênes et charmes, dont une grande partie est privée. Le secteur du bois est le premier employeur de ce territoire.

         Le Parc abrite les 5.000 hectares des grands lacs-réservoirs qui ont chacun leur particularité :

          - Le Lac d'Orient réservé aux activités nautiques non motorisées (voiles, canoës, pédalos)

           - Le Lac Amance réservé aux activités nautiques motorisées (jet ski, ski nautique...)

            - Le Lac du Temple qui est en partie Réserve Naturelle Nationale et qui est un espace naturel pour la pêche et la faune.

les 106 étangs privés répertoriés, où se développe une pêche de qualité.

         Plus de 260 espèces d’oiseaux ont pu être observées. La naissance des lacs fait de ce territoire un lieu de passage obligé de milliers d’oiseaux migrateurs en provenance du nord et en route vers les terres chaudes d’Afrique : grues cendrées, oies sauvages, canards, rapaces… Il a été observé en période d’hivernage, de 3.000 à 4.000 canards de toutes espèces, ainsi que de nombreux échassiers. Depuis 1969 hivernent, des milliers de Grues cendrées, des Oies cendrées et des moissons, le Pygargue à queue blanche, les Cygnes de Bewick, les faucons, les Cigognes noires, le grand Cormoran en voie de disparition en France. C'est ainsi que le Parc a une renommée nationale et internationale auprès des ornithologues.

Le Parc est aussi un espace où sont présentes une faune et une flore d'exception. Il n'est pas rare de croiser en se promenant une harde de cerfs, biches. La Forêt d’Orient, dans son ensemble, peut supporter 140 chevreuils et 30 cerfs. 63 espèces de mammifères sont présentes, sur les 135 espèces de France, dont dans les milieux aquatiques, la Loutre d’Europe, la Musaraigne aquatique, le Campagnol amphibie, le Rat musqué, le Ragondin, le Castor, le Rat noir, la Genette, les chauves-souris...

Le Parc gère aussi l'Espace Faune de la Forêt d'Orient, qui est situé sur une presqu'île de 20 ha entre la Maison du Parc et Mesnil-Saint-Père. Il s'agit d'un parc animalier où vivent en semi-liberté des animaux d'hier et d'aujourd'hui. Ainsi, les visiteurs peuvent découvrir avec patience des Bisons d'Europe, des Elans d'Europe, des Aurochs, des Chevaux Tarpans, Cerfs, Biches, Sangliers... Ce site est un espace pédagogique ouvert de mars aux vacances de la Toussaint, qui permet de découvrir des espèces en voie de disparition et la nature qui nous entoure grâce aux Sentiers des Sens et ses bornes. Une grande joie, en juillet 2015, un jeune bison (espèce en voie de disparition), est né !

Plus de 793 espèces de champignons sont recensées dans le Parc. La mycologie est une science passionnante, le Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient recèle une flore fongique importante et remarquable. Les espèces comestibles ou vénéneuses y sont nombreuses et variées.

         Le 29 octobre 1973, la Maison du Parc naturel de la Forêt d’Orient est inaugurée par le conseiller technique de M. Robert Poujade, Ministre de la Protection de la nature et de l’environnement, du Préfet de l’Aube M. Barbier, de Robert Galley Ministre des Armées, Conseiller général, Maire de Troyes, de Pierre Labonde Sénateur, Président du Conseil Général de l’Aube et des plus hautes personnalités de l’Aube (j’y assistais).

         La Maison du Parc (800 m2) est constituée par la réutilisation d’une ancienne ferme champenoise construite au lieu-dit « Le Point du Jour », à la sortie de Troyes. L’urbanisation de ce quartier entraînant la disparition de cette ferme (qui appartenait à un de mes camarades de classe de l’Ecole Normale d’Instituteurs) dont les bâtiments construits en charpente et pans de bois, présentaient un caractère esthétique indiscutable et constituait un cas très remarquable d’une architecture rurale locale en voie de disparition. Le démontage de la charpente a été possible, pour les 3 corps de bâtiment : la grange, les remises et l’étable. La couverture a été réalisée en tuiles plates vieillies.

           La Maison du Parc naturel régional est situé entre Géraudot et Mesnil-Saint-Père et abrite le siège social du Syndicat Mixte pour l'Aménagement et la Gestion du Parc naturel régional la Forêt d'Orient et l'Office de tourisme intercommunal. Les visiteurs peuvent y trouver de nombreuses informations sur le territoire, découvrir des expositions temporaires (photos, peintures...) et une exposition permanente expliquant l'histoire du territoire. C'est aussi le lieu de départ de randonnées.

         Au cœur du Parc, le Pavillon Saint-Charles est un ancien pavillon de chasse à l’architecture remarquable, que j’avais fait restaurer par des stages de jeunes de la Mission locale, financés en partie, grâce à la générosité de Madame Genevrier. Maintenant, cette propriété accueille des services du Parc, et il est proposé des animations de découverte du patrimoine naturel à la journée ou en séjour.

Afin de réduire les pollutions, le département de l’Aube a mis en place à la base nautique de Mesnil-St-Père, sur le bord de l’eau de Géraudot et l’anse de la Picarde, un réseau d’assainissement couvrant la base nautique, le bord de l’eau et la commune de Mesnil-St-Père, des ouvrages annexes pour la desserte de la base nautique, une station d’épuration.

En outre, sur la périphérie du lac, il existe 3 blocs hygiène en plus de ceux qui rentrent dans l’équipement des terrains de camping.

Sur la périphérie du lac, sur les lieux où les usagers stationnent le plus volontiers, ont été répartis un grand nombre de poubelles contenant des sacs dont les déchets sont enlevés.

Ecoles et centres de voile : école départementale de voile animée par la DDJS, le Club Nautique de la Haute-Seine, le Club Nautique Aubois et de nombreux autres clubs.

         Pêche : d’excellentes pêches sont faites, en bateau ou du bord de l’eau : tanches, gardons, perches, carpes… Les lacs-réservoirs ont une renommée nationale en ce qui concerne la pêche.

          Ces lacs possèdent 3 plages pour le Lac d'Orient (Géraudot, Lusigny-sur-Barse, Mesnil-Saint-Père) et 1 plage pour le Lac Amance (Dienville). Elles sont surveillées les après-midi du premier week-end de juillet au dernier d'août.

          Le territoire est attractif et les visiteurs peuvent y faire de nombreuses activités. Il y en a pour petits et grands, que ce soit sur différents thèmes (nature, culture, sport, histoire...). On y trouve aussi une offre d'hébergements, de restaurants très diversifiée et de qualité.

         A été constitué dès 1973, l’Association des Amis du Parc Naturel Régional de la Forêt d’Orient, qui propose de nombreuses animations auprès des habitants et des scolaires.  Cette association très active valorise le patrimoine du parc tout au long de l'année.  

         Les 4 bourgs-centres, chefs-lieux de cantons sont : Lusigny-sur-Barse, Piney et Brienne le Château et Vendeuvre-sur-Barse.    

         Le 7 octobre 2014, l’Est-Eclair, dans son cahier « Economie », consacre 2 pages à : « Forêt d’Orient : quand un Parc naturel devient levier de développement.  Le Parc attire 500.000 visiteurs par an. Certains dimanches, on a plus de 10.000 véhicules autour des plages.

Du 8 au 10 octobre 2014, Troyes a accueilli 1.000 congressistes, venus assister au congrès national des Parcs naturels régionaux, représentant 50 Parcs, répartis sur le territoire national. Il y avait même des représentants suisses et belges. Le vendredi matin nos produits locaux ont été mis à l’honneur, place de la Libération, en face du centre de congrès.

Le 7 octobre 2014, l’Est-Eclair, dans son cahier « Economie », consacre 2pages à : « Forêt d’Orient : quand un Parc naturel devient levier de développement.  Le Parc attire 500.000 visiteurs par an. Certains dimanches, on a plus de 10.000 véhicules autour des plages. Le Directeur du Parc, Meissa Diallo déclare que le Parc a un effet démultiplicateur, que c’est un territoire rural habité qui réconcilie l’économie et l’écologie ».

En 2015, le Parc investit 500.000 € : Espace faune, Ecomusée, Signalétique...

  

Site du Parc Naturel Régional de la Forêt d'Orient : www.pnr-foret-orient.fr

 

Les Bisons du parc de la Forêt d'Orient

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :