Monuments, Eglises, Châteaux...



Monument place Jean Jaurès        


 

A la fin du XVIII° siècle, il apparut au Conseil municipal que notre Ville manquait décidément de statues. Un seul monument existait déjà : celui des « Enfants de l’Aube ». On devait en construire un autre pour combler le vide préjudiciable d’une de nos places publiques.

 

Il décida alors d’en installer une, mais il ne savait pas laquelle.

 

Son choix se porta sur l’ancienne place du Marché au Blé, devenue place de la Bonneterie, aujourd’hui place Jean Jaurès.

 

En 1898, cette place se trouvait dans un état de complet délabrement, 2 ou 3 arbres, sans sève s’y desséchaient. La Commission des Jardins s’en préoccupa. Elle proposa d’abord que la place, encore informe, soit scindée pour la rendre plus convenable, afin de recevoir dignement son futur ornement. On lui destinait un entourage d’arbres avec pelouses de gazon et corbeilles de fleurs, avec une « gerbe d’eau qui jaillirait » en avant et une grille de fer ouvragée. Le Conseil vota immédiatement 10.000 francs. Aussitôt la Voirie releva les plans et acheta 6.000 pavés des Vosges pour établir les bordures.

 

En 1900, changement d’avis : plus de jardin qui exigerait trop de place, pas assez n’en resterait pour dégager le monument enseveli dans la verdure. Ensuite, il fut proposé pour orner cette petite place de la Bonneterie, de trouver « dans nos fastes, un homme justement célèbre à hisser à nouveau au pavois ». Dieu merci, il n’en manquait pas. Devant cet embarras du choix, nos édiles pensèrent qu’il serait plus simple et moins discutable de se retourner vers une actualité « qui s’offre à nous et que nous pénétrons mieux ». En effet, 19 noms (avec la date de naissance et celle de la mort) pleins de mérite avaient été retenus pour s’inscrire dans les tables de granit : Pithou, Jaillant-Deschainets, J.H. Doublet sur la façade Est. Sur la façade Ouest : Hennequin, J-L. Delaporte, A. Chalmel, D. Argence, L-E. Joannès. Côté Sud : Bruneval, Richard-Sandrin, Thérèse Bordet, Mitantier, Gérard Millot et Augusta Cunier-Danrée. Côté Nord : J-B. Brissonnet, Boucher-de-Perthes, L. Desplanches, J. Audiffred et Mme Julie Audiffred, née Joanique.

 

Ce monument s’appuie sur une grande plateforme quadrangulaire formée de volumineux blocs granitiques. Les angles s’embellissent d’énormes feuilles d’acanthe séparées par des rangées de bandes verticales. Un socle en retrait surmonte ce premier soubassement. Au-dessus se dresse le fût pyramidal qui supporte les mémorables inscriptions. Il y eut un génie de bronze qui s’appuyait légèrement, grâce à ses ailes déployées, d’un seul pied sur une boule censée représenter le monde.

 

Un Homme de bronze occupait magistralement le devant du monument, en bras de chemise, il figurait l’ouvrier bonnetier troyen. Il brandissait une branche de chêne de nos pays, en hommage aux bienfaiteurs de la cité. Il mesurait 11 mètres de haut.

 

Son auteur était Désiré Briden.

 

La facture se montait à 33.000 F. Le Conseil fit appel au peuple : « Il s’agit d’un hommage public, en conséquence, tous doivent y participer. Mettez donc la  main à la poche. Si la somme recueillie n’est pas suffisante, la Ville payera la différence ».

 

L’inauguration eut lieu le 14 juillet 1900, avec un défilé des Sapeurs-Pompiers, des officiels, des sociétés.

 

Vinrent les jours tragiques de l’occupation. Le temps ne tarda pas où les vainqueurs momentanés se virent à court de métal, tellement ils en répandaient dans les villes et les campagnes. Dès 1942, l’Homme de bronze prenait place dans leurs camions. Il en fut de même du petit génie qui coiffait ce monument. Il ne restait plus que le socle porteur des noms destinés à la postérité.

 

Les autos passaient alors avant tout, et réclamaient de l’espace, et il y eut un parking pour 40 voitures et quelques arbres furent plantés.

 

Après sa complète réfection, notre place Jean Jaurès devient l’une des  plus belles places de notre ville, elle est inaugurée en décembre 2005.

 


Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :