Commune de l'Aube



Clérey : Fantasia 1956


Veuillez trouver ci-dessous, « l’appel » de Pierre-Marie Wiltzer, Préfet de l’Aube en date de septembre 1956 :« Le département de l’Aube aura bientôt l’honneur de recevoir le  7ième Escadron de Spahis, caserné à Senlis.

 

Cette unité doit, en effet, présenter à Clérey, le 23 septembre prochain, sa grandiose « Fantasia ».

 

Cette visite, due à l’heureuse initiative de M. l’Abbé Bonnard, curé de Clérey, en faveur des Monuments historiques des 3 communes sœurs, et rendue possible grâce à la complaisance de M. Pierre Sommer de Launay, qui a ouvert les portes du château de Courcelles, est l’opportune occasion, pour le représentant du Gouvernement, de saluer ces unités d’élite que sont les Spahis et de rappeler très brièvement leur origine et la place singulière et étonnante à la fois qu’ils occupent dans notre armée.

 

De par leur origine même, les Spahis se sont inscrits d’emblée sous le signe de la fidélité à notre Patrie, sublime tradition qu’ils ont su maintenir jusqu’à nous.

 

Issus, dans la nuit des temps, de la cavalerie turque, les premiers Spahis se trouvaient en effet en Algérie à l’époque héroïque et devinrent vite les alliés de la France dans son œuvre de pacification.

 

Le général Youssouf eut l’idée d’utiliser, en les formant en corps, ces cavaliers de choix jusqu’alors épars. D’abord rattachés aux Chasseurs d’Afrique, ils conquirent leur autonomie en 1841 et une Ordonnance royale du 21 juillet 1845 leur donna leur organisation définitive.

 

Dès 1843, les Spahis gagnèrent leurs titres de gloire dans la prise de la Smala d’Abd el Kader. Et, jusqu’à nos jours, longue fut la liste de leurs faits d’armes.

 

Sans doute, leur rôle fut-il et est-il encore, par suite de leur nature même, très particulier : ils ne participent pas aux grandes batailles, mais aux combats dans lesquels, leur héroïsme et leur extrême mobilité, maintes fois démontrés, font merveille et sont désormais légendaires ».

 

Bien entendu je fus un des premiers et un des derniers à rester avec eux pendant leur séjour.

 

En effet, je m’étais engagé dans l’Armée d’Afrique, tout d’abord au 1er Régiment de Spahis Marocains à cheval, à Rabat-Marrakech, puis au 4ième Régiment de Spahis Tunisiens motorisés du Sud Tunisien.

 

Et quelle n’a pas été ma très grande surprise de retrouver comme Commandant de cet escadron, un des capitaines qui était avec moi au 4° Régiment de Spahis Tunisiens, à Menzel - Zarzis - Ben Guerdane. 

 

De très nombreux aubois ont fait une ovation aux très belles démonstrations de cet escadron.

 

J.S. 4° QSpahis Tunisiens
J.S. 4° QSpahis Tunisiens
J.S. 1er Spahis Marocains, revue du 11 novembre à Rabat
J.S. 1er Spahis Marocains, revue du 11 novembre à Rabat


Trompette R. Mizzi avec moi dans le Sud Tunisien
Trompette R. Mizzi avec moi dans le Sud Tunisien

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

Rechercher sur le site :