Les Evêques influents


Optatien


 

Optatien, second évêque de Troyes, succède à saint Amateur vers 343.

         Saint Servais étant à Utrecht a une vision qui lui annonce les intrusions des Barbares (des Huns) dans le siècle suivant. Il en fait part à plusieurs évêques qui s’assemblent avec lui à Troyes, en 346, où ils tiennent  un concile afin de délibérer sur les moyens de détourner la colère de Dieu et de prévenir ce fléau.

Ils chargent saint Servais d’aller à Rome au tombeau des saints apôtres pour implorer leur intercession auprès de Dieu.

Avant de partir, le Saint charge les évêques d’examiner l’accusation d’hérésie qu’il a intentée contre Euphratas, évêque de Cologne.

Sur sa réquisition, ils se rendent en cette ville, où ils tiennent un concile le 12 mai 346, à ce sujet. Euphratas qui s’est lié aux ariens et nie la divinité de Jésus-Christ, y est déposé et Séverin élu à sa place.

Ce concile est présidé par saint Maximin, évêque de Trèves. On commence par lire la lettre de l’église de Cologne et des villes de la Germanie, dénonçant l’apostasie d’Euphratas ; ensuite, tous les évêques donnent leur avis, à leur tour, et suivant leur rang. Optatien, Episcopus Tricassiium, est nommé le cinquième. Baronius le nomme le quatrième.

Pendant tout le moyen-âge, et jusqu’au XVI° siècle, ces actes souvent cités sont constamment et universellement regardés comme authentiques, et on les trouve insérés dans toutes les collections des conciles.

L’année suivante se tient le concile de Sardique, en Illyrie, aux confins des empires de Constant et de Constance, assemblé par le pape saint Jules, de concert avec les 2 empereurs.

On y compte 97 évêques, dont 34 évêques des Gaules, et Optatien y est nommé le 17°. Il s’y montre fortement attaché au parti de saint Athanase, c’est-à-dire à la foi catholique, et y signale son zèle pour la doctrine de l’Eglise.

Trois objets sont soumis à l’examen du concile : 1) une déclaration de la foi catholique sur la question posée par l’arianisme, 2) la cause des évêques chassés de leurs sièges et accusés par les Ariens, 3) les plaintes formées contre les Ariens eux-mêmes par leurs victimes.

         Après un épiscopat glorieux par ses travaux pendant l’espace de plus de 34 ans, Optatien meurt et Léon lui succède en 375.

 

Extraits des "Conciles de Cologne"

 

Sur le bandeau du  bas de chaque page, vous cliquez sur "Plan du site", qui est la table des matières, et vous choisissez le chapitre qui vous intéresse. 

Cliquez sur "Nouveaux chapitres"  vous accédez aux dernières pages mises en ligne.

 

Rechercher sur le site :